Ramtane Lamamra
Ramtane Lamamra ©AFP/Farouk Batiche.

Selon Reuters, Ramtane Lamamra pourrait succéder à Abdelaziz Bouteflika

«Ramtane Lamamra», tel est le nom du successeur probable du  président Abdelaziz Bouteflik, a estimé Reuters dans l’une de ses analyses, publiées récemment.

Face à l’imbroglio politique qui secoue actuellement l’Algérie,  l’Agence britannique  n’exclut  pas que les rennes du pouvoir soient remises à l’ex-chef de la diplomatie, rappelé récemment pour occuper le poste de conseiller diplomatique du chef de l’Etat et conduire, éventuellement, la campagne électorale à l’étranger.

En effet, selon les analystes de Reuters,  une éventuelle désignation de Ramtane Lamamra comme candidat de substitution  est « susceptible d’apaiser les esprits, à l’heure actuelle, tout en garantissant la cohésion du système politique».

En outre, l’agence rappelle que Lamamra est relativement jeune (66 ans) et, «contrairement au président Bouteflika, utilise les réseaux sociaux qui constituent la principale source d’information pour les jeunes, en Algérie».

Selon la même source, ce choix aurait été dicté suite à l’incertitude qui pèse à nouveau sur la candidature d’Abdelaziz Bouteflika, en raison de la poursuite des manifestations populaires contre le cinquième mandat, renforcées depuis quelques jours par une vague de contestations au sein de certaines corporations mais, aussi, dans les écoles. Une situation redoutée par bon  nombre d’observateurs,  qui ont peur que cette menace ne transforme en mouvement de désobéissance civile aux conséquences incalculables pour le pays et pour la stabilité de la région du Maghreb.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer