Palestine : l’annulation de l’interdiction par Airbnb des annonces situées dans les colonies illégales est « scandaleuse », dénonce Amnesty International

Airbnb
©Amnesty International

L’annonce de cette plateforme communautaire payante de location et de réservation de logements de particuliers a suscité une réaction forte de la part d’ONG comme Amnesty International et HRW. L’organisation humanitaire Amnesty International a ainsi expliqué hier qu’en réaction à cette annonce, qui implique que Airbnb ne supprimera plus systématiquement les annonces situées dans des

Peine de mort : près de 20 000 personnes dans le monde attendent leur exécution

Peine de mort
DURAND FLORENCE/SIPA

Amnesty International a publié ce mercredi son rapport annuel sur la peine de mort dans le monde. Quatre pays comptent à eux seuls quelque 80 % des exécutions dans le monde, et cinq autres ont connu une augmentation de leur nombre de mises à mort. En 2018, 690 personnes ont été condamnées puis exécutés dans

L’indifférence du monde à l’égard de la région MENA favorise l’impunité, selon Amnesty International

Amnesty International
Twitter.com/MiddleEastEyeFr

La complaisance de la communauté internationale à l’égard des violations des droits humains commises « massivement » en Afrique du Nord et au Moyen-Orient a encouragé les gouvernements à commettre de terribles violations en 2018, estime l’ONG Amnesty International. Ces pouvoirs ont « l’impression qu’ils n’auront jamais à faire face à la justice », a

Amnesty appelle à « en finir avec la surveillance de masse »

Amnesty
Une soirée d'échange à distance avec Edward Snowden, exilé en Russie, organisée par Amnesty International en juin 2015. © Rudi Netto

En 2013, Edward Snowden révélait l’ampleur de la surveillance de masse opérée par le gouvernement britannique. Saisie par Amnesty International et treize autres organisations de défense des droits de l’homme, la Grande Chambre de la Cour européenne des droits de l’homme va de nouveau examiner l’affaire, explique l’organisation humanitaire  dans un communiqué publié le 11

Plan de rapatriement de Rohingyas en Birmanie : aucun candidat au retour ne veut quitter le Bangladesh voisin

Bangladesh

Aucun candidat au retour en Birmanie parmi les centaines de milliers de Rohingyas ayant fui ce que l’ONU a qualifié de « génocide » ne s’est présenté jeudi à la frontière entre le Bangladesh et ce pays, le jour du lancement de l’opération de rapatriement organisée par les deux pays. Le Bangladesh devait en effet

« Les restrictions de déplacement arbitraires et abusives violent les droits humains en Tunisie » (Amnesty International)

déplacement

Les restrictions à la liberté de circulation mises en place par les autorités tunisiennes pour des questions de sécurité sont souvent imposées de façon arbitraire et discriminatoire, ce qui constitue une violation des droits fondamentaux, écrit Amnesty International dans un rapport rendu public mercredi 24 octobre. « Depuis 2013, le ministère de l’Intérieur tunisien restreint

Washington pourrait envoyer des jihadistes de l’EI à Guantanamo

Guantanamo

L’administration Trump envisage de placer des jihadistes de l’Etat islamique (EI) dans le camp de détention de Guantanamo, a informé jeudi la chaîne américaine NBC News. Le centre de détention militaire, qui a compté par le passé 780 détenus, n’a reçu aucun nouvel arrivant depuis 2008 n’accueille plus que 40 prisonniers à l’heure actuelle, dont

Un ancien diplomate arrêté en Egypte suite à une proposition de référendum sur le maintien de Sissi

Sissi

L’ancien diplomate et opposant à l’actuel dirigeant égyptien, Massoum Marzouk, ainsi que six autres personnalités de l’opposition, ont été arrêtés au Caire jeudi.  Les services de sécurité publique ont ordonné vendredi une détention provisoire de 15 jours à l’endroit de l’ancien diplomate Massoum Marzouk et de six autres personnalités au Caire, quelques jours avant les

Amnesty International met en garde contre une vaste opération de collecte d’informations de tous les musulmans des Etats-Unis

les musulmans des Etats-Unis

Suite aux attentats du 13 novembre 2015, qui ont fait, rappelons-le 130 morts et 413 blessés (dont une centaine dans un état critique), Donald Trump, désormais 45ème président des Etats-Unis, a dévoilé son projet de lister tous les musulmans vivant sur le territoire américain, par mesure de sécurité. Plus tard, le républicain s’est montré peu