Un journaliste français compare le mouvement des gilets jaunes à la révolution tunisienne

révolution tunisienne
© JEAN-FRANCOIS MONIER/AFP

«Les Champs-Élysées sont submergés par des Gilets jaunes. Ça casse, ça caillasse, ça vandalise l’Arc de Triomphe. Les CRS chargent, ça sent le gaz lacrymogène. On se croirait avenue Bourguiba, au cœur de Tunis, certains jours de janvier 2011[…]» peut-on lire dans un article ironique de Benoît Delmas, publié le 6 décembre sur le site

Tunisie : les défis socioéconomiques à relever, vus par la presse française

socioéconomique
© AFP / FETHI BELAID

Le journal français Le Point a publié hier un reportage sur le défi que représente l’actuelle situation socioéconomique en Tunisie, ce pays « perçu comme le phare démocratique du Printemps arabe » mais qui se retrouve, sept ans après la révolution qui l’a « libéré politiquement », en « pleines turbulences économiques, sociales et sociétales ».

Une politologue de Yale se penche sur les retombées des printemps arabes en Tunisie et en Egypte

Yale

La similarité des ressorts des soulèvements populaires en Tunisie et en Egypte, survenus en 2011 dans un même contexte de contestation des pouvoirs en place, n’a pas empêché le sort de ces pays de diverger après la fin des processus révolutionnaires. Alors que la Tunisie a mis en place un gouvernement démocratique jugé relativement stable,

Le Palais Amilcar de Sakher El Matri, invendable pour 45 millions de dinars ?

Palais Amilcar

Un appel d’offre de l’agence publique Gammarth Immobilière a été relancé le 8 novembre pour l’acquisition du Palais Amilcar, une luxueuse demeure ayant appartenu à Sakher El Matri, gendre de Ben Ali, ancien président déchu du pouvoir.  Le problème ? Le palais n’a trouvé aucun acquéreur jusqu’à présent, puisque cette mise en vente, censée renflouer

Opinion : Où en est la révolution ?

révolution

Habib AYADI Professeur émérite à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis2 Un spectre hante les tunisiens ; la mort de la révolution de 2011.On l’impute à la stagnation économique, aux difficultés financières et sociales, à la montée du djihadisme… Mais l’histoire montre que les facteurs politiques et culturels, plus que les chiffres

Des universitaires américains optimistes sur les perspectives de démocratisation de la Tunisie

universitaires américains

Une tribune écrite par deux chercheurs américains dans les colonnes du Washington Post, le 20 juillet 2018, met en lumière les perspectives prometteuses d’une transition démocratique réussie en Tunisie, qu’ils estiment « bien meilleures » que celles de pays comme l’Egypte ou la Libye. « Lors des élections municipales de mai 2018 en Tunisie, de

Michèle Alliot-Marie : « je n’ai jamais dit que je souhaitais envoyer en Tunisie des policiers ou des gendarmes français pour aider le régime à maintenir l’ordre »

Michèle Alliot-Marie

Michèle Alliot-Marie, femme politique française, exerçant actuellement comme députée européenne, a été très critiquée quand elle était ministre des Affaires étrangères et européennes sous Sarkozy, notamment pour avoir proposé « le savoir-faire » des forces sécuritaires françaises « reconnues dans le monde entier » pour « régler des situations sécuritaires de ce type », en