Plan de rapatriement de Rohingyas en Birmanie : aucun candidat au retour ne veut quitter le Bangladesh voisin

Bangladesh

Aucun candidat au retour en Birmanie parmi les centaines de milliers de Rohingyas ayant fui ce que l’ONU a qualifié de « génocide » ne s’est présenté jeudi à la frontière entre le Bangladesh et ce pays, le jour du lancement de l’opération de rapatriement organisée par les deux pays. Le Bangladesh devait en effet

Rohingyas en Birmanie : l’ONU dénonce un « génocide »

Rohingyas

Le mot « génocide » a été lâché par l’ONU pour qualifier le sort subi par les Rohingyas après les multiples offensives de l’armée birmane et leur lot d’exécutions, de viols, d’incendies aveugles de villages, de torture et d’esclavage commis contre la minorité musulmane du pays. Un rapport des Nations unies a en effet livré