Pour une jihadiste franco-tunisienne, le « califat n’est pas fini »

jihadiste
Photo Bulent Kilic/AFP.

« Je ne veux rien de la France, je refuse même la nationalité. Quant à la Tunisie, elle ne réclame pas » le retour des ses jihadistes, dit Oum Youssef, interrogée par l’AFP alors qu’elle était à peine sortie de la dernière poche de l’organisation jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie. Cette Franco-Tunisienne a rejoint