Pour de nombreux Tunisois, l’arabisation des enseignes de la capitale n’était pas « une urgence »

arabisation
Le conseil municipal de Tunis mené par Souad Abderrahim a voté à l'unanimité un décret régissant l’arabisation des enseignes de la capitale (AFP).

Le 31 décembre, le conseil municipal de Tunis a voté à l’unanimité un décret relançant l’arabisation des enseignes de la capitale. La réaction des Tunisiens a été très commentée par la presse internationale, comme Middle East Eye, qui observe qu’entre partisans et détracteurs, « les Tunisiens sont divisés, certains trouvant que l’idée reflète un respect