2e version du site BILLkamcha.tn d’I Watch

Au cours d’une conférence de presse organisée à Tunis, l’Organisation I Watch a lancé la 2e version du site électronique BILLkamcha.tn (en flagrant délit), a annoncé, mercredi, son président Achraf Aouadi. Le dénonciateur de la corruption pourrait, à travers la nouvelle version du site, communiquer et interagir avec un conseiller juridique virtuel afin de demander

La corruption freine le développement des économies africaines

corruption
NIC BOTHMA / POOL

La lutte contre la corruption est aujourd’hui au centre des réflexions de la Banque africaine de Développement (BAD). Son président, Akinwumi Adesina, assure qu’elle ferait perdre chaque année 148 milliards de dollars à l’Afrique. « La corruption, c’est aussi des routes et des hôpitaux mal construits en raison de matériaux de mauvaise qualité. La corruption

Tunisie : les défis socioéconomiques à relever, vus par la presse française

socioéconomique
© AFP / FETHI BELAID

Le journal français Le Point a publié hier un reportage sur le défi que représente l’actuelle situation socioéconomique en Tunisie, ce pays « perçu comme le phare démocratique du Printemps arabe » mais qui se retrouve, sept ans après la révolution qui l’a « libéré politiquement », en « pleines turbulences économiques, sociales et sociétales ».

Le ministère des affaires étrangères et l’instance nationale de lutte contre la corruption signent un partenariat

instance nationale

Khemaies Jhinaoui, ministre des affaires étrangères et Chawki Tabib, président de l’instance nationale de lutte contre la corruption ont présidé mardi,  à une cérémonie de signature d’un accord de partenariat, rapporte un communiqué émanant du département des affaires étrangères. L’accord tend à contribuer à l’instauration des principes de bonne gouvernance, la consolidation des valeurs d’honnêteté

Baromètre africain de la corruption en Tunisie

Baromètre africain

Max Gallien, chercheur anglais spécialisé en économie politique sur l’Afrique du Nord, vient de poster des cas d’étude issus d’un baromètre africain sur la corruption en Tunisie. Ce baromètre, élaboré par une équipe ayant interviewé un échantillon de 1200 personnes adultes entre les mois de mai et avril 2018 avec une marge d’erreur de 3%

Le chef de l’ONU se félicite des efforts de lutte contre la corruption en Tunisie et au Nigeria

lutte contre la corruption

L’agence de presse nigériane NAN rapporte que le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est déclaré satisfait des efforts de lutte contre la corruption au Nigeria et en Tunisie. Lors d’une réunion du Conseil de sécurité consacrée à cette question, le Portugais Antonio Guterres a insisté sur l’importance de la poursuite des efforts de lutte

En collaboration avec la douane, l’UNLUCC lance une campagne anti-corruption visant les tunisiens à l’étranger

collaboration

Au port de la Goulette, la campagne « Dénoncer la corruption est un devoir citoyen » a été lancée cette semaine afin d’inciter les tunisiens résidents à l’étranger à informer contre tout type de corruption comme les pots-de-vin. La campagne en question a été organisée par l’Instance Nationale de Lutte contre la Corruption (INLUCC) en

La Tunisie, laboratoire à ciel ouvert de l’expérience démocratique, fait face à son plus grand défi depuis la révolution

La démocratie

En 2011, la révolution tunisienne a suscité l’admiration du monde entier tant par son pacifisme que par ses revendications populaires de liberté, de dignité et de travail. Avec le déclenchement du printemps arabe, en Egypte, au Yémen, en Syrie et en Libye, le sentiment d’enthousiasme s’est renforcé. Toutefois, l’euphorie n’a pas duré puisque les révolutions

« Marche historique » à Rabat en soutien à la région du Rif

Marche historique

Dimanche 11 juin 2017, entre 12 000 et 15 000 personnes selon les estimations des autorités marocaines et près d’un million selon les organisateurs du rassemblement ont manifesté sur près d’un kilomètre de l’avenue Mohamed VI, l’avenue principale de Rabat. En effet, cette « marche historique », l’une des plus importantes du Maroc depuis l’année

Tunisie : L’impact de la corruption sur l’économie et l’activité des entreprises plusieurs années après la révolution

corruption

Véritable obstacle à la croissance économique, au développement de l’investissement étranger et à la stabilité sociale et politique, la corruption en Tunisie qui a été l’un des facteurs ayant motivé la révolution de 2011, continue à miner les efforts collectifs pour un véritable changement de la situation en Tunisie. Depuis 2011, plusieurs mesures ont été