Afrique du Sud : la réouverture des affaires liées à l’apartheid « crée la possibilité de juger les auteurs de crimes contre l’humanité »

Phill Magakoe / AFP

Ce nouvel examen des fais permettra de mieux faire connaître aux Sud-Africains cette période noire et les atrocités commises par le régime de Pretoria, selon Kylie Thomas qui l’explique dans The Conversation. Un article traduit et co-publié par Thierry Cruvellier, du site Justice Info/Fondation Hirondelle. Le 27 octobre 1971, les parents du militant anti-apartheid sud-africain