Conférence de clôture des travaux de l’IVD

Conférence de clôture

«L’Instance Vérité et Dignité (IVD) bouclera le 15 décembre 2018 ses travaux. Une conférence sera donc organisée les 14 et 15 décembre 2018, en présence de représentants du gouvernement et d’organisations de la société civile nationales et internationales» selon une dépêche TAP. En effet, le rapport final de l’Instance Vérité et Dignité dressera les défis

Tunisie : Le Parlement devrait soutenir l’égalité entre hommes et femmes en matière de succession, soutient l’ONG Human Rights Watch

Parlement
© 2014 Reuters

Alors que le projet de loi relatif à l’égalité dans l’héritage, approuvé par le gouvernement, a été soumis à l’Assemblée des représentants du peuple, l’ONG Human Rights Watch (HRW) estime que le Parlement tunisien devrait franchir l’étape décisive qui accorderait aux femmes des droits égaux dans le domaine successoral. Le 28 novembre, Béji Caïd Essebsi

La Tunisie “suspendue au vote de la loi sur l’égalité dans l’héritage” (Le Figaro)

loi sur l’égalité

La loi sur l’égalité entre les hommes et les femmes dans la succession se heurte encore à de fortes résistances religieuses et sociales en Tunisie. Le texte doit être présenté à l’Assemblée des représentants du peuple en novembre. Et « dans tout le pays, les débats attisent déjà les tensions », analyse le Figaro, qui

Opinion : Où en est la révolution ?

révolution

Habib AYADI Professeur émérite à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis2 Un spectre hante les tunisiens ; la mort de la révolution de 2011.On l’impute à la stagnation économique, aux difficultés financières et sociales, à la montée du djihadisme… Mais l’histoire montre que les facteurs politiques et culturels, plus que les chiffres

Opinion : Avant qu’il ne soit trop tard et en attendant les élections de 2019, désignation d’un gouvernement de compétences

élections de 2019

Habib AYADI Professeur émérite à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis II La Tunisie connait actuellement un véritable bouillonnement égalitaire et politique, sans que personne ne sache sur quoi il débouchera. L’Etat tunisien, incarnation du pouvoir et ultime garant de la cohésion du groupe social est réduit à un Etat sans

New York Times : « Nous sommes en 2018 et les Tunisiens sont toujours malheureux »

tunisiens

L’incapacité du gouvernement à améliorer la situation économique et, partant, la vie des jeunes, a provoqué une avalanche de manifestations, notamment en début d’année. La crispation du climat social en Tunisie est palpable et le consensus politique semble s’effriter de plus en plus chaque jour, au gré des nouvelles révélations et des changements d’alliance. Cette

Le Washington Post dresse le portrait de la maire de Tunis, Souad Abderrahim

le Washington Post

« Souad Abderrahim n’est pas comme les 32 anciens maires de cette capitale nord-africaine. Ils venaient de familles riches et influentes, généralement du nord du pays, tandis qu’elle est une femme d’affaires autodidacte originaire du sud du pays. C’étaient des responsables politiques. Elle a été élue lors des premières élections municipales libres à la mairie

Béji Caïd Essebsi défend l’égalité dans l’héritage

Essebsi

Les femmes deviendront peut-être bientôt les égales des hommes en matière d’héritage en Tunisie. Béji Caïd Essebsi a affirmé lundi son soutien au projet de loi inédit dans le monde arabe visant à instaurer l’égalité entre hommes et femmes en matière d’héritage, un texte clivant puisqu’il prévoit de modifier le droit de succession actuel, dérogeant

Tunisie : les divisions politiques paralysent le pays, selon le Crisis Group

divisions politiques

Nombreuses sont les affaires qui cristallisent les tensions au sein de la classe politique tunisienne. Parmi beaucoup d’autres, celle qui concerne le départ ou le maintien de Youssef Chahed dans son poste de Premier ministre, qui alimente les inquiétudes chez les citoyens ordinaires et les calculs politiques au sein de l’administration en vue des prochaines

Les islamistes tunisiens et marocains veulent renforcer leur influence en Espagne, selon le journal El Mundo

Les islamistes

Les islamistes marocains et tunisiens veulent renforcer leur base de soutien en Espagne. C’est ce qu’affirme le journal espagnol El Mundo, qui explique que des formations politiques islamistes issues du Maroc et de la Tunisie enjoignent leurs partisans vivant en Espagne à créer des partis organisés. Citant des sources du renseignement espagnol, le journal évoque