Syrie: la coalition dirigée par Washington annonce le début de son retrait

coalition
Des véhicules militaires américains dans le nord de la Syrie, près de la ville de Minbej, le 30 décembre 2018 © Delil SOULEIMAN / AFP/Archives

La coalition internationale antijihadistes dirigée par les Etats-Unis a annoncé vendredi commencer à retirer ses troupes de Syrie, moins d’un mois après l’annonce surprise du président américain Donald Trump à propos du désengagement de ses soldats de ce pays. Cette coalition, à laquelle plusieurs pays participent, a été formée en 2014 à l’initiative de Washington

La province d’Idleb sous contrôle total des jihadistes

province d'Idleb
Un camp de réfugiés dans la province d'Idlib, dans le nord de la Syrie. | AAREF WATAD / AFP

Les jihadistes de Hayat Tahrir al-Cham (HTS), l’ex-branche syrienne d’al-Qaëda, ont conclu un accord de trêve avec des groupes rebelles leur permettant de prendre le contrôle total et de nouveaux territoires de la province d’Idleb, a rapporté ce groupe sur son site Web. L’accord conclu met fin à plusieurs jours d’affrontements meurtriers entre les HTS

Attaque spectaculaire des rebelles contre l’armée yéménite

rebelles
Une capture d'image d'une vidéo obtenue par l'AFPTV montrant des soldats yéménites et des reporters au moment de l'explosion d'un drone au dessus d'une parade militaire à al-Anad dans le sud du Yémen qui a fait au moins six morts, le 10 janvier 2019 / AFP

Au Yémen, des insurgés Houthis ont lancé jeudi une attaque « spectaculaire » de drone contre l’armée loyaliste dans le sud du pays, au moment où l’ONU demandait aux belligérants de parvenir à des « progrès réels » pour la paix, rapporte aujourd’hui l’AFP. Annoncée par les médias des rebelles, l’attaque qui vient fragiliser une

Malgré le combat des femmes, l’excision persiste au Kurdistan irakien

Kurdistan
Malgré le combat des femmes, l'excision persiste au Kurdistan irakien © AFP / SAFIN HAMED

Si moins d’1 % des Irakiennes ont été excisées, ce chiffre atteignait 58,5 % en 2014 au Kurdistan, région autonome du nord du pays qui passe pourtant pour plus protectrice des droits des femmes. Selon l’Unicef, le nombre de victimes de mutilation génitale féminine (MGF) (ablation partielle ou totale des organes génitaux externes d’une femme)

Syrie : quels scénarios possibles en Syrie après le retrait américain ?

américain
Des blindés américains circulent sur une route de la province de Hassaké, dans le nord de la Syrie, le 21 décembre 2018 ( AFP / Delil SOULEIMAN )

La décision de Donald Trump de retirer 2000 soldats américains stationnés en Syrie va rebattre les cartes dans cette région et avoir des conséquences complexes pour les autres puissances engagées dans cette guerre. Quelles conséquences possibles pour les principaux acteurs engagés dans ce conflit qui perdure depuis 2011 ? La Turquie en première ligne contre

Erdogan invite Trump en Turquie après l’annonce du retrait américain de Syrie

retrait
REUTERS/Umit Bektas

L’annonce, faite lundi soir par la Maison Blanche, a lieu quelques jours après celle du retrait des quelque 2000 militaires américains stationnés dans le nord-est de la Syrie. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a invité son homologue américain Donald Trump à se rendre en Turquie, alors que leurs deux pays resserrent leurs relations afin

Combattants tunisiens en Irak et en Syrie : quelles motivations ? (Nouvelle étude d’Aaron Y. Zelin)

AHMAD AL-RUBAYE/AFP/Getty Images

Ces dernières années, l’afflux de combattants tunisiens en Irak et en Syrie a fait de la Tunisie un pays traversé par un phénomène social qui n’est toujours pas bien compris. Une nouvelle étude portant sur l’attrait des idéologies jihadistes sur les jeunes Tunisiens, réalisée par Aaron Y. Zelin, expert en jihadisme, a cherché à remédier

Syrie : « Il est temps de rentrer à la maison », dit Donald Trump

Donald Trump entend faire rentrer aux États-Unis les 2 000 soldats américains déployés en Syrie. © Sipa Press

Le président américain Donald Trump a de nouveau créé la surprise en ordonnant mercredi le retrait des troupes américaines déployées en Syrie. Il estime avoir vaincu l’Etat islamique (EI) et demande donc que les soldats américains « rentrent chez eux ». La décision du président américain aura, selon la presse occidentale, de lourdes conséquences géopolitiques.

Syrie : Idleb au cœur d’un nouveau round de pourparlers au Kazakhstan

Idleb
Manifestation à Idleb, en septembre 2018. Anas Alkharboutli / DPA / dpa Picture-Alliance / AFP

Des délégations de l’Iran, de la Russie et de la Turquie ont entamé ce mercredi à Astana une nouvelle étape de pourparlers sur la Syrie, en particulier sur la situation dans la province d’Idleb (nord-ouest), a annoncé le ministère kazakh des Affaires étrangères. Des émissaires de l’opposition et du gouvernement syriens y participent également, ainsi

Combats entre les FDS et l’EI dans l’est de la Syrie

FDS
Des membres des Forces démocratiques syriennes (FDS) et des soldats américains (G) se rassemblent sur le champ pétrolifère d’al-Tanak, près d’Abou Kamal à Deir ez-Zor, le 1er mai 2018. ©AFP

De violents affrontements, opposant des jihadistes de l’Etat islamique (EI) aux FDS (Forces démocratiques syriennes), des forces arabo-kurdes en lutte contre l’EI et soutenues par les Etats-Unis, ont fait dans l’est de la Syrie plusieurs dizaines de morts parmi les civils et les combattants au cours des deux derniers jours, a rapporté l’Observatoire syrien des