Attentat en Egypte, à un mois de la CAN de football

Attentat
AFP / Sayed HASAN

Un attentat a frappé dimanche l’Egypte, un mois avant le lancement de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Une attaque qui « écorne » l’image de stabilité que le pays tente de recouvrer après des années de chaos, indique aujourd’hui l’AFP. Pour l’heure, l’attentat n’a pas été revendiqué. Bien que le bilan de cette attaque

Tunisie : la politique de gestion du retour des jihadistes est « centrée sur la répression » (Rapport)

jihadistes

Une nouvelle étude réalisée par Egmont Institute explore la manière dont la Tunisie, le Maroc et l’Egypte traitent le retour de centaines de rapatriés de zones de combat du jihad et quel effet cela pourrait-il avoir sur l’Union européenne. Pour ce centre de réflexion, la Tunisie présente une politique de gestion carcérale et de réintégration

900 djihadistes rapatriés de Syrie jugés en Irak

djihadistes
GIUSEPPE CACACE / AFP

Dans une mesure inédite jusqu’à présent, Bagdad est prête à juger toute personne soupçonnée de terrorisme sur son territoire  et ce, en faisant abstraction de sa nationalité. Ainsi, après le jugement de milliers d’Irakiens accusés d’appartenance à l’État islamique (EI), les autorités irakiennes vont prochainement juger près de 900 djihadistes arrêtés récemment par les Forces

Interrogatoire d’un combattant de l’Etat islamique Tunisien en Syrie (vidéo)

Interrogatoire
Youtube.com/ VICE

Les Forces démocratiques syriennes (SDF) ont pris le dernier bastion de l‘Etat islamique le 23 mars 2019, marquant la fin du califat quinquennal. De nombreux et différents groupes armés ont été impliqués dans sa chute. Parmi eux, se trouvait l’Unité de défense du peuple (YPG) de la milice anti-djihadiste kurde. Dans une vidéo diffusée par

L’Allemagne veut la déchéance de citoyenneté pour certains « terroristes »

citoyenneté
Des prisonniers soupçonnés d’appartenance à l'organisation Etat islamique, le 28 juin 2018 en Irak. IRAQ JUSTICE MINISTER / AFP.

Plus de 1050 personnes, dont la moitié dispose de la nationalité allemande, ont gagné depuis l’Allemagne les zones auparavant contrôlées par le groupe Etat islamique (EI) en Syrie et Irak. L'Allemagne veut la déchéance de nationalité pour certains «terroristes» https://t.co/YQbxrIX1cB pic.twitter.com/lQ5lagtHca — RFI (@RFI) March 4, 2019 Aujourd’hui, les partis au pouvoir en Allemagne, la

Pour une jihadiste franco-tunisienne, le « califat n’est pas fini »

jihadiste
Photo Bulent Kilic/AFP.

« Je ne veux rien de la France, je refuse même la nationalité. Quant à la Tunisie, elle ne réclame pas » le retour des ses jihadistes, dit Oum Youssef, interrogée par l’AFP alors qu’elle était à peine sortie de la dernière poche de l’organisation jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie. Cette Franco-Tunisienne a rejoint

Syrie : près de 30 camions évacuent les civils du dernier réduit de l’Etat islamique

civils
Un camion quittant le dernier réduit de l'État islamique avec à son bord des hommes mercredi 20 février. | BULENT KILIC/AFP.

Les derniers civils sont évacués du district de Baghouz, dans l’est du pays. L’AFP rapporte ainsi qu’une file de camions transportant des hommes, mais surtout des femmes et des enfants, a quitté vendredi l’ultime poche du groupe jihadiste Etat islamique (EI) dans l’est syrien, sous la supervision de combattants anti-jihadistes des Forces démocratiques syriennes (FDS).

En Syrie, 200 soldats américains resteront après le retrait des troupes

200 soldats
Malgré la défaite annoncée du califat de Daesh, 200 soldats américains resteront sur le territoire syrien. DELIL SOULEIMAN /AFP

La Maison Blanche a annoncé jeudi 21 février le maintien d’environ 200 soldats en Syrie, quelques semaines après que Donald Trump a annoncé le retrait des troupes américaines et alors que l’étau ne cesse de se resserrer sur l’Etat islamique (EI). NEW – Following a #Trump–#Erdogan phone call earlier today, the White House has announced

Syrie : l’EI désormais acculé sur un peu plus d’un kilomètre carré, selon les FDS

FDS
Des combattants des Forces démocratiques syrienens (FDS), une coalition arabo-kurde soutenue par la coalition internationale lors de leur offensive contre un dernier réduit du groupe jihadiste Etat islamique dans l'est de la Syrie le 13 février 2019.

Des centaines de jihadistes de l’organisation Etat islamique (EI) sont désormais acculés dans un territoire d’un peu plus d’un kilomètre carré dans l’est de la Syrie, a indiqué à l’AFP un porte-parole d’une alliance arabo-kurde qui poursuit son offensive contre le réduit jihadiste. Le groupe jihadiste déploie des attaques de femmes kamikazes chargées de perpétrer

Pour l’ONU, l’Etat islamique reste une menace importante pour la sécurité internationale

menace
Photo ONU/Loey Felipe

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) représente toujours, malgré son recul sur les territoires qu’il avait autrefois conquis, une menace importante pour la paix et la sécurité internationale, ont rappelé lundi devant le Conseil de sécurité deux hauts responsables onusiens spécialistes du contre-terrorisme. « Malgré une baisse du nombre d’attaques en 2018, l’Etat islamique demeure