Tunisie : Le Parlement devrait soutenir l’égalité entre hommes et femmes en matière de succession, soutient l’ONG Human Rights Watch

Parlement
© 2014 Reuters

Alors que le projet de loi relatif à l’égalité dans l’héritage, approuvé par le gouvernement, a été soumis à l’Assemblée des représentants du peuple, l’ONG Human Rights Watch (HRW) estime que le Parlement tunisien devrait franchir l’étape décisive qui accorderait aux femmes des droits égaux dans le domaine successoral. Le 28 novembre, Béji Caïd Essebsi

Les Nations Unies se félicitent du projet de loi sur l’égalité successorale en Tunisie

projet de loi
OIT/M. Creuset La Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet

«L’approbation par le Conseil des ministres tunisien d’un projet de loi prévoyant l’égalité hommes-femmes en matière d’héritage constituait un pas important vers l’égalité des sexes dans le pays et un exemple pour la région » s’est félicité Michelle Bachelet, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme, dans un communiqué de presse. Le Conseil des ministres

La Tunisie « suspendue au vote de la loi sur l’égalité dans l’héritage » (Le Figaro)

loi sur l’égalité

La loi sur l’égalité entre les hommes et les femmes dans la succession se heurte encore à de fortes résistances religieuses et sociales en Tunisie. Le texte doit être présenté à l’Assemblée des représentants du peuple en novembre. Et « dans tout le pays, les débats attisent déjà les tensions », analyse le Figaro, qui