La crise entre Paris et Rome est « sans précédent », juge la presse italienne

crise
La France a rappelé son ambassadeur en Italie après que le ministre italien du Travail et de l'Industrie et vice-Premier ministre, Luigi Di Maio, eut rencontré des manifestants français en gilet jaune. Photo de Tiziana FABI / AFP / Getty Images.

Le différend franco-italien, le « plus grave depuis la déclaration de guerre en 1940 », est « sans précédent » depuis cette période, commente vendredi la presse italienne, au lendemain du rappel de l’ambassadeur de France à Rome. « A partir d’aujourd’hui, les Alpes sont plus hautes. Le rappel pour consultations de l’ambassadeur de France

« L’Italie dénonce le colonialisme des autres, sans vouloir nommer le sien » (Igiaba Scego)

colonialisme
A Asmara, capitale érythreéenne, le bâtiment de l’usine Fiat. STEVE FORREST/AFP.

Loin d’assumer son passé colonial, l’Italie serait-elle en train de perdre la mémoire des atrocités qu’elle a commises en Somalie, en Erythrée et en Libye ? C’est ce que décrypte l’écrivain  Igiaba Scego, Italienne d’origine somalienne, membre de l’International Center for Humanities and Social Change de l’université Ca’Foscari de Venise, dans une tribune publiée par

« Les ports restent fermés aux migrants », répète Salvini

© AFP 2018 FETHI BELAID

Le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini, chef de la Ligue, a réaffirmé jeudi que les ports italiens restaient fermés pour les navires des ONG secourant des migrants, dont l’un semble se rapprocher de la Sicile. « Enième provocation en vue : après avoir passé des jours dans les eaux maltaises, le navire hollandais Sea

Le vice-président du conseil italien accuse la France « d’appauvrir l’Afrique »

appauvrir l’Afrique
Luigi Di Maio appelle l'Union européenne à sanctionner la France pour sa politique monétaire en Afrique (photo : Mouvement 5 Etoiles)

Le vice-président du conseil italien a accusé dimanche la France « d’appauvrir l’Afrique » et d’aggraver la crise migratoire. Suite à ces propos, l’ambassadrice d’Italie en France a été convoquée, lundi 21 janvier, au ministère des Affaires étrangères. Les déclarations du vice-président du conseil italien, Luigi Di Maio, visaient la France, l’accusant « d’appauvrir l’Afrique