Le ministre des Affaires étrangères reçoit l’ambassadeur de Palestine à Tunis

ambassadeur de Palestine

Khémaies Jhinaoui, ministre des Affaires étrangères, a reçu, mercredi, au siège du département, Hayel Fahoum, ambassadeur de Palestine en Tunisie. Lors de cette rencontre, M. Fahoum lui a remis un message de son homologue palestinien, Riadh Melki, dans lequel il présente ses félicitations les plus sincères pour l’élection de la Tunisie en tant que membre

Qui est Mohammed Shtayyeh, le nouveau Premier ministre palestinien ?

Mohammed Shtayyeh
Mohammed Shtayyeh (AFP)

Dans le cadre d’un remaniement effectué par le président palestinien Mahmoud Abbas, Mohammed Shtayyeh a été nommé Premier ministre ce dimanche. Il est un allié de longue date de M. Abbas et en matière de développement et sur la scène mondiale, le responsable a montré qu’il était « un acteur sur lequel il fallait compter

La Palestine invitée à participer au Sommet arabe à Tunis

Sommet arabe

Sabri Bachtobji,secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères et envoyé spécial du président de la République, Béji Caïd Essebsi, a remis, mardi, un message écrit au président palestinien, Mahmoud Abbas, l’invitant à participer au 30e Sommet arabe prévu le 31 mars 2019, à Tunis. Dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères  paru mercredi , le président

L’Autorité palestinienne va refuser toute aide américaine

Autorité palestinienne
Mahmoud Abbas/PHOTO DON EMMERT, AGENCE FRANCE-PRESSE

L’Autorité palestinienne a indiqué qu’elle refuserait à partir de fin janvier les aides que le gouvernement américain continue de lui fournir, afin de ne pas s’exposer à des plaintes aux Etats-Unis pour financement du terrorisme, selon un responsable palestinien cité par l’AFP. Cette décision est motivée par l’adoption aux Etats-Unis en 2018 de l’Anti-Terrorism Clarification

Trump évoque pour la première fois une solution à deux Etats entre Israéliens et Palestiniens

deux Etats

Donald Trump semble avoir développé une nouvelle lecture du conflit israélo-palestinien : le président américain s’est illustré par un revirement dans son positionnement, exprimant pour la première fois, mercredi 26 septembre, une préférence pour une solution à deux Etats. Plus : il a également promis de proposer un plan de paix « équilibré » d’ici