Egypte : Abdel Fattah al-Sissi pourra rester au pouvoir jusqu’en 2030

Abdel Fattah al-Sissi
SIMON MAINA / AFP

La commission législative du Parlement égyptien a approuvé dimanche 14 avril les amendements constitutionnels sur la question du mandat présidentiel. Une réforme constitutionnelle qui permettrait au président Abdel Fattah al-Sissi de rester au pouvoir jusqu’en 2030. Le correspondant de RFI au Caire explique que le premier amendement fait passer l’actuel mandat présidentiel de 4 à

Egypte : une réforme envisagée pour permettre à Sissi de se représenter

Sissi
Le président, Abdel Fattah Al-Sissi, lors de sa prestation de serment, au début de son second mandat, devant le Parlement, au Caire, le 2 juin 2018. - / AFP.

Des parlementaires égyptiens ont déposé un projet d’amendements constitutionnels qui permettraient au président de se représenter au terme de son second mandat. نواب مصريون يقترحون تعديلات دستورية تشمل مد فترة الرئاسة رابـط الخبر | https://t.co/GT04wb2Y9Y#مصر #مجلس_النواب pic.twitter.com/ComkNAXJLh — العين الإخبارية (@alain_4u) February 3, 2019 Après la révolution égyptienne de 2011, une réforme de la constitution

[Jour pour jour] Huit ans après la révolution égyptienne, quelles conclusions tirer du rôle des médias sociaux dans les manifestations ? (Washington Post)

manifestations
Virginie Nguyen Hoang/AFP/Getty Images.

Il y a huit ans, en ce jour du 25 janvier, le monde entier a été témoin de l’ardeur des manifestants égyptiens exprimée dans les rues et sur les places publiques pour réclamer instamment le changement du régime autoritaire du président Hosni Moubarak. L’événement a déclenché une boule de neige de manifestations et sit-in ultérieurs,

L’Égypte restreint la vente de gilets jaunes par prévention…

autorités égyptiennes
Photograph: Khaled Elfiqi/EPA

«Les autorités égyptiennes ont restreint la vente de gilets jaunes réfléchissants par crainte que les opposants ne tentent de copier les manifestants français lors du prochain anniversaire du soulèvement de 2011, qui avait amené au renversement du régime Hosni Moubarak » peut-on lire dans une publication de la version électronique du journal The Guardian datant

Une politologue de Yale se penche sur les retombées des printemps arabes en Tunisie et en Egypte

Yale

La similarité des ressorts des soulèvements populaires en Tunisie et en Egypte, survenus en 2011 dans un même contexte de contestation des pouvoirs en place, n’a pas empêché le sort de ces pays de diverger après la fin des processus révolutionnaires. Alors que la Tunisie a mis en place un gouvernement démocratique jugé relativement stable,

Espaces publics en Tunisie : lieux d’expression ou centres de contrôle de l’Etat ?

Espaces publics

Sept ans après la révolution égyptienne, la place Tahrir, qui était devenue le point focal du mouvement de protestations anti-Moubarak, est désormais cernée de portes métalliques imposantes qui en contrôlent l’accès. Idem pour certaines places symboliques aujourd’hui cernées de barricades et de fils barbelés dans le centre ville de Tunis. Le journal américain The Conversation

Un ancien diplomate arrêté en Egypte suite à une proposition de référendum sur le maintien de Sissi

Sissi

L’ancien diplomate et opposant à l’actuel dirigeant égyptien, Massoum Marzouk, ainsi que six autres personnalités de l’opposition, ont été arrêtés au Caire jeudi.  Les services de sécurité publique ont ordonné vendredi une détention provisoire de 15 jours à l’endroit de l’ancien diplomate Massoum Marzouk et de six autres personnalités au Caire, quelques jours avant les

David D. Kirkpatrick : Comment la démocratie a échoué en Egypte

Egypte

Dans un article publié le 5 août, le Guardian est revenu sur l’échec de la démocratisation de l’Egypte, qui, selon le quotidien britannique, est en train de subir un revirement autocratique en totale contradiction avec les aspirations politiques que le peuple a exprimées en 2011. « A l’exception de la Tunisie, le Moyen-Orient est désormais moins