Editorial : La Conférence de Varsovie sur le Moyen Orient : Qu’y ont gagné les arabes ?

Varsovie
REUTERS/Kacper Pempel

La capitale polonaise, Varsovie, a abrité les 13 et 14 février 2019 une conférence sur le Moyen Orient pompeusement appelée «Conférence pour promouvoir un avenir de paix et de Sécurité au Moyen Orient». Précédée par une tournée du Secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, dans certains pays du Golfe ainsi qu’en Jordanie et en Egypte et par

Syrie : l’EI désormais acculé sur un peu plus d’un kilomètre carré, selon les FDS

FDS
Des combattants des Forces démocratiques syrienens (FDS), une coalition arabo-kurde soutenue par la coalition internationale lors de leur offensive contre un dernier réduit du groupe jihadiste Etat islamique dans l'est de la Syrie le 13 février 2019.

Des centaines de jihadistes de l’organisation Etat islamique (EI) sont désormais acculés dans un territoire d’un peu plus d’un kilomètre carré dans l’est de la Syrie, a indiqué à l’AFP un porte-parole d’une alliance arabo-kurde qui poursuit son offensive contre le réduit jihadiste. Le groupe jihadiste déploie des attaques de femmes kamikazes chargées de perpétrer

Pour l’ONU, l’Etat islamique reste une menace importante pour la sécurité internationale

menace
Photo ONU/Loey Felipe

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) représente toujours, malgré son recul sur les territoires qu’il avait autrefois conquis, une menace importante pour la paix et la sécurité internationale, ont rappelé lundi devant le Conseil de sécurité deux hauts responsables onusiens spécialistes du contre-terrorisme. « Malgré une baisse du nombre d’attaques en 2018, l’Etat islamique demeure

Il faut « plus d’écoles et moins de chars au Moyen-Orient », estime le New York Times

Moyen-Orient
Yassine Gaidi/Anadolu Agency, via Getty Images/New York Times.

Les Etats-Unis devraient déployer davantage de « soft power » et éviter d’étaler leur « hard power » dans la région du Moyen-Orient, estime le New York Times dans une tribune publiée par Thomas L. Friedman, en prenant pour point de départ la relative stabilité du processus de transition démocratique en Tunisie, pays qui n’a

Forum de Davos : Youssef Chahed à un séminaire sur la vision stratégique du Moyen-Orient

DAVOS, 22 jan 2019 (de l'envoyée de l'agence TAP: Faten Barouni) - Le chef du gouvernement Youssef Chahed

Intervenant lors d’un séminaire sur “La vision stratégique du Moyen-Orient”, dans le cadre de la 49e  session du Forum de Davos en Suisse, organisée les 22 et 23 janvier, le chef du gouvernement Tunisien a affirmé que la stabilité politique des pays du Moyen-Orient ne pouvait être obtenue «qu’en assurant celle de la région dans

Opinion : « L’Alliance Stratégique du Moyen Orient », de quoi s’agit-il et que faut-il en attendre ?

Alliance Stratégique
Crédit : Mandel NGAN/AFP

Par Ali Hachani, ancien Ambassadeur Le Secrétaire d’Etat (Ministre des Affaires Etrangères) des Etats Unis d’Amérique, vient d’achever une tournée dans plusieurs pays arabes du Moyen Orient et du Golfe. Il a été précédé dans la région par le Conseiller à la Sécurité Nationale de M.Donald Trump, qui a visité Israël et la Turquie. Les

Kurdistan irakien : des enfants torturés pour avouer des liens avec l’EI, selon Human Rights Watch

Kurdistan irakien
Des enfants déplacés dans le camp de Debaga, au sud d'Erbil, le 28 octobre 2016. REUTERS/Alaa Al-Marjani

Les forces de sécurité du gouvernement régional du Kurdistan irakien torturent des mineurs pour les forcer à avouer qu’ils appartiennent au groupe jihadiste Etat islamique (EI), accuse mardi l’ONG Human Rights Watch (HRW), mettant en avant des témoignages de jeunes garçons rencontrés dans un centre de détention. Un conseiller pour les affaires internationales du gouvernement

Le chef de la diplomatie américaine en tournée au Moyen-Orient pour rassurer ses alliés

diplomatie américaine
REUTERS

Le secrétaire d’Etat des Etats-Unis Mike Pompeo a entamé mardi, en commençant par la Jordanie, une tournée au Moyen-Orient visant notamment à rassurer les alliés des Etats-Unis sur leur implication en Syrie, après l’annonce surprise d’un retrait des troupes américaines stationnées dans ce pays. Outre Amman, le chef de la diplomatie américaine doit se rendre

Meurtre de Khashoggi : ouverture du procès mais des zones d’ombre demeurent

ouverture du procès
Le journaliste saoudien Jamal Khashoggi lors d'une conférence de presse à Manama, le 15 décembre 2014/ MOHAMMED AL-SHAIKH / AFP/Archives

Le procureur général saoudien a requis la peine de mort contre cinq suspects, à l’ouverture jeudi du procès des meurtriers présumés du journaliste Jamal Khashoggi, alors que des zones d’ombre persistent dans cette affaire qui a eu un retentissement planétaire et écorné l’image du royaume sunnite. Jamal Khashoggi, critique du pouvoir saoudien qui collaborait notamment,

Syrie : quels scénarios possibles en Syrie après le retrait américain ?

américain
Des blindés américains circulent sur une route de la province de Hassaké, dans le nord de la Syrie, le 21 décembre 2018 ( AFP / Delil SOULEIMAN )

La décision de Donald Trump de retirer 2000 soldats américains stationnés en Syrie va rebattre les cartes dans cette région et avoir des conséquences complexes pour les autres puissances engagées dans cette guerre. Quelles conséquences possibles pour les principaux acteurs engagés dans ce conflit qui perdure depuis 2011 ? La Turquie en première ligne contre