Y aura-t-il un prochain soulèvement arabe ? (Washington Post)

soulèvements arabes
Algerians protest in massive/Mohamed Messara/EPA-EFE/Shutterstock

Les manifestations populaires se multiplient à nouveau au Moyen-Orient. « Quel en est le sens ? » interroge le Washington Post dans une tribune publiée par Marc Lynch. C’est la décision du président sortant Abdelaziz Bouteflika de briguer un cinquième mandat en Algérie la semaine dernière qui rend cette question légitime. En effet, elle a

Plusieurs dirigeants de l’opposition soudanaise arrêtés

opposition
Des centaines de Soudanais descendent presque tous les jours dans la rue depuis décembre, ici à Khartoum, le 7 février 2019. © REUTERS/Stringer.

Plusieurs dirigeants de partis politiques soudanais ont été arrêtés à Khartoum alors qu’ils se rendaient au palais présidentiel pour déposer une pétition réclamant la formation d’un nouveau gouvernement, a annoncé jeudi une représentante de l’opposition citée par l’agence Reuters. Parmi eux figurent Mohamed Mokhtar al Khatib, secrétaire général du Parti communiste, et trois membres de

Au Soudan, le président Béchir résiste, et la contestation prend de l’ampleur

contestation
Un manifestant soudanais fait le V de la victoire lors d'un rassemblement antigouvernemental dans la capitale du Soudan Khartoum, le 15 février 2019 / AFP/Archives.

Au chômage depuis longtemps malgré leurs diplômes, les jeunes Soudanais multiplient les manifestations aux côtés d’autres catégories de citoyens, notamment des travailleurs mécontents de leurs conditions de vie. Parmi les jeunes, Osman Souleimane, qui fait partie de ces milliers de personnes qui descendent presque tous les jours dans les rues depuis deux mois pour demander

Omar al-Bachir : « Les manifestants tentent d’imiter les soulèvements du printemps arabe »

Omar al-Bachir
Sudan’s President Omar Al Bashir addresses the nation during the 62nd Anniversary Independence Day at the Palace in Khartoum, Sudan December 31, 2017. REUTERS/Mohamed Nureldin Abdallah.

Les manifestants soudanais tentent de reproduire les soulèvements du printemps arabe qui ont secoué la région en 2011, a déclaré dimanche le président Omar al-Bachir lors d’une visite en Egypte, a rapporté hier l’agence Reuters. Le président al-Bachir fait face à ce qui semble être plus lourd des défis qui se sont imposés au Soudan

Soudan : appels à de nouvelles manifestations antigouvernementales

manifestations
Des gaz lacrymogènes tirés pendant une manifestation, le 9 janvier 2019 à Omdurman, au Soudan ((c) Afp)

Les organisateurs des manifestations qui rythment la vie des Soudanais depuis le 19 décembre ont appelé à de nouveaux rassemblements antigouvernementaux vendredi et la semaine prochaine, maintenant la pression sur le régime du président Omar el-Béchir, accusé d’avoir par sa mauvaise gestion provoqué une crise économique de grande ampleur. « Nous allons lancer une semaine

Soudan : la révolte du pain fait trembler le régime

Soudan
Un manifestant soudanais court pour échapper aux gaz lacrymogènes lors d'une manifestation à Karthoum le 31 décembre 2018. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

De nouvelles vagues de protestation contre le gouvernement ont été dispersées le 4 janvier par la police au Soudan, pays en proie depuis plus de deux semaines à un mouvement de contestation, selon des témoins cités par l’AFP. Les manifestations ont débuté le 19 décembre 2018 dans plusieurs villes avant de parvenir à la capitale

Soudan : plusieurs formations politiques appellent au changement du régime de Omar el-Béchir

formations politiques
Le président soudanais Omar el-Béchir arrive au palais présidentiel de la capitale Khartoum pour prononcer un discours le 31 décembre 2018, à l'occasion du 63e anniversaire de l'indépendance du pays. (ASHRAF SHAZLY / AFP)

Une vingtaine de formations politiques soudanaises ont appelé à un changement de régime afin de remédier, notamment, à l’aggravation de la crise économique qui a déclenché le 19 décembre 2018 des manifestations à travers tout le pays. Elles ont notamment appelé au départ du président Omar el-Béchir, au pouvoir depuis 1989. La situation ne peut