Meurtre de Khashoggi : ouverture du procès mais des zones d’ombre demeurent

ouverture du procès
Le journaliste saoudien Jamal Khashoggi lors d'une conférence de presse à Manama, le 15 décembre 2014/ MOHAMMED AL-SHAIKH / AFP/Archives

Le procureur général saoudien a requis la peine de mort contre cinq suspects, à l’ouverture jeudi du procès des meurtriers présumés du journaliste Jamal Khashoggi, alors que des zones d’ombre persistent dans cette affaire qui a eu un retentissement planétaire et écorné l’image du royaume sunnite. Jamal Khashoggi, critique du pouvoir saoudien qui collaborait notamment,

Mohamed Ben Salmane décoré de l’insigne de l’ordre de la République tunisienne

Mohamed Ben Salmane

A la tête d’une importante délégation composée de princes, de ministres et de hauts responsables saoudiens, le Prince héritier saoudien Mohamed Ben Salmane est arrivé mardi soir à Tunis ou il a été accueilli par le président de la République, Béji Caïd Essebsi, au pavillon présidentiel de l’aéroport international Tunis Carthage. Le conseiller auprès de

Droits de l’Homme : l’Arabie saoudite, objet d’un examen à l’ONU

Droits de l'Homme

Les membres de l’ONU procèdent lundi à Genève à l’examen de la situation des droits de l’Homme en Arabie saoudite, alors que le royaume sunnite est empêtré dans les remous de l’affaire du meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Assassinat du journaliste Khashoggi: des "nettoyeurs" saoudiens envoyés à Istanbul pour effacer les preuves https://t.co/k7ZKZzqOcD #AFP

Affaire Khashoggi : l’Arabie saoudite évoque pour la première fois un acte “prémédité”

Khashoggi

Le procureur général d’Arabie saoudite a déclaré aujourd’hui que, sur la base d’informations fournies par la Turquie, les suspects accusés du meurtre du journaliste et opposant saoudien Jamal Khashoggi avaient commis un acte « prémédité », une nouvelle version de l’affaire que Ryad, qui semble fléchir sous le poids de la pression internationale, n’avait jamais

Editorial : Prises de positions diplomatiques et principes

positions

Des observateurs tunisiens ont sévèrement critiqué sur les réseaux sociaux le contenu et la forme d’un communiqué qui a été récemment publié par notre Ministère des Affaires Etrangères. Pourtant, quoi de plus normal pour un pays souverain que de prendre des positions publiques sur des questions d’ordre régional ou international qui l’intéressent tout particulièrement ?

Editorial: Déploiement récent de la diplomatie tunisienne : Beaucoup de visibilité et quelques tâtonnements

déploiement récent

Alors que la situation intérieure ne cesse de donner des signes d’incertitude, provoquant auprès des tunisiens un sentiment de pessimisme béant quant aux perspectives d’avenir, le déploiement récent de notre diplomatie offre un degré élevé d’optimisme s’agissant de la place que ce pays occupe encore dans le concert des nations et ce malgré quelques tâtonnements