Washington Post : « Après la crainte du retour des jihadistes en Tunisie, la menace de ceux qui ne sont jamais partis »

jihadistes

Il y a quelques années, des milliers de jihadistes tunisiens ont afflué sur les champs de bataille d’Irak, de Libye et de Syrie pour rejoindrel’Etat islamique (EI) et al-Qaïda, constituant le premier contingent étranger au sein de ces groupes jihadistes armés. Depuis, les autorités tunisiennes et occidentales ont craint leur retour et le possible chaos