Terrorisme

Terrorisme, changement climatique et sécurité mondiale

Sir David King Représentant permanent du Royaume Uni pour le changement climatique estimait il y a déjà dix ans, que le changement climatique constituait une « menace bien plus grave que le terrorisme ».
De son côté la Baronne Joyce Aneley, Ministre d’Etat britannique aux AE considère que la « menace du changement climatique doit être évaluée de la même manière que la prolifération nucléaire ».
3. Similitudes et interaction entre le changement climatique
et le terrorisme.
Le changement climatique et le terrorisme sont transfrontaliers affectant aussi bien les pays faibles que les puissants sans distinction de races ou de religions. Les Etats Unis touchés par les attentats du 11 septembre furent aussi victimes d’événements climatiques extrêmes(ouragans, cyclones, inondations, sécheresse.) particulièrement en Nouvelle Orléans et en Californie. Les deux fléaux sont dévastateurs en pertes de vies humaines.
Les deux phénomènes s’installent dans la durée : à l’horizon 2090-2100 pour le changement climatique et 2030 et au-delà selon une étude prospective de la cellule veille de la CIA.
Le terrorisme mobilise des énergies et des moyens qui pourraient servir à des projets de lutte contre le dérèglement climatique. L’urgence du traitement du terrorisme et le mandat électoral, nécessairement limité, incite l’homme politique à accorder la priorité aux contraintes du présent au détriment des droits et besoins des générations futures.
4. Perspectives d’avenir.
Une étude de l’Institut des relations stratégiques(IRIS), (1) pour le compte du Ministère français de la Défense, indique que le dégel de l’Arctique et l’Antarctique risquerait à terme de conduire à des conflits entre les pays riverains –notamment la Russie, les Etats Unis et le Canada- du fait de l’ouverture de nouvelles routes maritimes, sous l’effet du réchauffement climatique, et ce en plus de l’accès au potentiel de ressources d’hydrocarbures.
Il en serait de même de l’aggravation des conflits en Mer méridionale de Chine notamment autour des archipels de Paracels et Spartley dont les zones économiques exclusives seraient riches en hydrocarbures. Sept pays sont riverains de cette zone dont notamment l’Indonésie, le Vietnam, les Philippines et la Malaisie.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer