villes les plus agréables à vivre

The Economist place Tunis à la 106e place des villes les plus agréables à vivre dans le monde

Selon le rapport du Global Liveability Index 2018, publié le 14 août par The Economist, Tunis a été classée à la 106e place des villes les plus agréables du monde. Le classement se base sur le concept de qualité de vie et évalue les agglomérations qui offrent les meilleures ou les pires conditions de vie. L’évaluation de la qualité de vie par The Economist Intelligence Unit quantifie les défis qui pourraient altérer ou améliorer le style de vie dans 140 villes du monde. Chaque ville se voit attribuer une note basée sur plus de 30 facteurs qualitatifs et quantitatifs dans cinq grandes catégories : santé, culture, environnement, éducation et infrastructure.

Dans le rapport de cette année, la capitale autrichienne, Vienne, a réussi à remplacer Melbourne (Australie) qui a détenu pendant sept années consécutives la première place mondiale. Comptant une petite population de 1,8 million d’habitants, Vienne est connue pour l’attrait de son architecture baroque et ses palais impériaux, dont beaucoup sont composés de parties datant du 13e siècle, comme le palais impérial de la Hofburg ou le château de Schönbrunn. La culture du café, remontant à un siècle, est très ancrée à Vienne où de nombreux cafés historiques constituent des lieux chargés d’histoire et de symboles, certains d’entre eux ayant été fréquentés régulièrement par des personnalités comme Sigmund Freud.

Dans le classement de cette année, Melbourne est suivie par Osaka (Japon), Calgary (Canada), Sydney (Australie), Vancouver (Canada), Toronto (Canada), Tokyo (Japon), Copenhague (Danemark) et Adélaïde (Australie).

Positionnée loin derrière les villes développées, dont la richesse économique et la stabilité politique en font des lieux inégalés en matière de qualité de vie, Tunis devance toutefois des villes comme Alger, Abidjan, Dhaka (Bangladesh), Douala (Cameroun), Téhéran (Iran), Hanoï (Vietnam), Caracas (Venezuela) ou encore la capitale ukrainienne Kiev.

Les cinq villes qui, en raison de la détérioration relative des conditions de vie qu’elles offrent à leurs habitants, ont enregistré le plus gros recul par rapport aux classements précédents sont Kiev, San Juan (Porto Rico), Damas, Caracas et Asuncion (Paraguay). Au contraire, celles qui ont réussi à rebondir au sein de cette compétition annuelle au regard de leur classement des cinq dernières années sont Abidjan (Côte d’Ivoire), Hanoï (Vietnam), Belgrade (Serbie), Téhéran et Hô-Chi-Minh-Ville (Vietnam).

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer