Le tourisme médical : secteur en plein essor en Tunisie et qui...

Le tourisme médical : secteur en plein essor en Tunisie et qui s’ouvre davantage à l’espace africain

1
PARTAGER

Depuis plus de 10 ans, le secteur du tourisme médical ne cesse de se faire connaître grâce à ses services médicaux développés, des compétences reconnues à l’échelle l’internationale et un climat et des services touristiques de qualité.

Ce type de tourisme florissant qui comprend en Tunisie la chirurgie cardiaque, la chirurgie esthétique, les traitements dentaires et les thérapies diverses commence à avoir une clientèle régulière en provenance des pays méditerranéens et européens telle que la France, et la Belgique. Cependant, il tend à s’ouvrir davantage au marché africain, marché prometteur et en besoin des services fournis par la Tunisie.

En effet, les européens comme les africains sont attirés par les prix compétitifs combinés à des services de qualité fournis par les cliniques privées tunisiennes. Toutefois, si le client européen cible particulièrement la chirurgie esthétique et dentaire, qui coûte très chère dans les pays européens, le client africain fait quant à lui le déplacement à la recherche de services médicaux plus urgents, parfois inexistants ou très difficile d’accès dans son pays d’origine.

A titre d’exemple, depuis 2011 et l’état de chaos qui règne sur leur territoire, les voisins libyens, affluent sur les cliniques tunisiennes en quête de services médicaux. Ils étaient plus de 370.000 en 2013 à avoir traversé les frontières dans ce but. Avant la révolution libyenne, le système de sécurité sociale public et les sociétés privées couvraient les dépenses des séjours médicaux. Toutefois, le flou qui entoure actuellement la situation a fait en sorte que la majorité ne bénéficient plus de l’aide de l’Etat et les patients doivent financer tous les frais par eux-mêmes.

Les algériens sont aussi des habitués aux soins médicaux tunisiens. Ils sont de même attirés par la proximité et les conditions favorables des hôtels et des cliniques en Tunisie. Par ailleurs, le marché africain ne se limite pas qu’à ces deux pays et la Tunisie est déterminée à attirer une clientèle dans les pays d’Afrique Subsaharienne où les structures médicales sont réduites et le nombre de médecins spécialistes est insuffisant. D’après une étude conjointe de l’administration du tourisme et de la Banque africaine de développement (BAD), le Sénégal, le Soudan, la Côte-d’Ivoire, le Tchad et la Mauritanie sont des pays cibles, notamment grâce à leur appartenance à l’espace francophone.

Dans le cadre d’un programme complet qui vise à attirer les patients africains, la Tunisie prévoit la signature d’un accord avec les caisses sociales africaines pour la prise en charge des soins fournis en Tunisie et aussi l’ouverture de lignes de vols directs avec plusieurs pays potentiels du continent en plus de l’installation de cinq nouvelles représentations touristiques en Afrique.

N.B

Commentaire

  1. OK pour les médecins,les dentistes ,les spécialistes,la plus part ils ont fait leurs études ,en France et sont très bien ,mais pour les hôpitaux ,cliniques et le personnel,il y a du travail à faire ,pour la propreté,bonjour les dégâts,vivant en Tunisie depuis 12 ans ,je rentre en France à causse de cela.

Laisser un Commentaire