Banque mondiale
AFP

Trump a envisagé de nommer sa fille à la tête de la Banque mondiale

« Elle est très bonne avec les chiffres » : le président américain Donald Trump raconte, dans un entretien publié vendredi, avoir envisagé de nommer sa fille Ivanka Trump, âgée de 37 ans, à la tête de la Banque mondiale.

« C’est une vraie diplomate », explique M. Trump dans un entretien au magazine The Atlantic. « Elle aurait été géniale aux Nations unies par exemple. […] Si je l’avais nommée, ils auraient crié au népotisme alors que cela n’aurait absolument rien eu à voir avec du népotisme », poursuit-il.

https://twitter.com/PhilippeCorbe/status/1116708333891805184

Le chef de la Maison Blanche a ajouté avoir « même pensé à Ivanka pour [diriger] la Banque mondiale », l’institution fondée en 1944 à Bretton Woods en même temps que le Fonds monétaire international (FMI). Selon lui, « elle aurait été excellente sur ce poste parce qu’elle est très bonne avec les chiffres », ajoute-t-il. Sa fille et proche conseillère est l’épouse de Jared Kushner, qui est lui aussi l’un de ses plus influents conseillers.

Si Donald Trump a finalement nommé l’un de ses fidèles soutiens, David Malpass, à la tête de la Banque mondiale, il souligne que sa fille est « calme ». « Je l’ai vue dans des situations d’énorme stress, elle réagit très bien […] Elle a une présence extraordinaire quand elle entre dans une pièce », poursuit M. Trump.

« Si elle décidait un jour d’être candidate à la présidentielle, je pense qu’elle serait très très difficile à battre », conclut le président américain. Ce dernier ne cache pas qu’il est très sensible aux demandes de sa fille, qui a une véritable influence sur certaines de ses décisions. « Elle m’appelait et elle disait : Papa ! Tu ne comprends pas ! Tu dois faire ça, tu dois le faire ! » avait-il ainsi raconté fin décembre lors de la signature d’une loi de réforme sur la justice pénale. « Alors je lui ai dit : OK, c’est bon », a-t-il ajouté, amusé, en présence de nombreux élus rassemblés dans le Bureau ovale.

N.B., avec AFP

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer