TUNISIA 2020: un premier bilan

TUNISIA 2020: un premier bilan

0
PARTAGER

À Tunis, la Conférence Internationale de relance de l’investissement en Tunisie, Tunisia 2020, a démarré ses travaux avec une séance inaugurale solennelle le mardi 29 novembre 2016. Les bailleurs traditionnels de la Tunisie, la France, l’Europe, le Qatar, ont répondu présents et ont annoncé un soutien financier élargi. L’émir du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, le Premier ministre français Manuel Valls, mais également le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal et la ministre canadienne du Développement international et de la Francophonie, Marie-Claude Bibeau, qui, rappelons-le, ont été les promoteurs de cette conférence. Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani renouvèle le soutien du Qatar avec une promesse de 1,25 milliards de dollars.
Manuel Valls confirme les engagements de la France sur 250 millions d’euros annuels jusqu’en 2020à travers le fonds de l’Agence Française de développement (AFD) ainsi que la conversion d’une partie de la dette tunisienne contractée auprès de la France en investissements. En outre, Abdelmalek Sellal est revenu sur les liens historiques entre les deux pays frères et voisins et a recommandé le développement des échanges économiques, et la ministre canadienne annonce une aide de 24 millions de dollars sur quatre ans. Les représentants des principaux pays partenaires de la Tunisie ainsi que ceux des institutions internationales se sont ensuite succédé à la tribune avec des propos d’encouragement et des soutiens financiers.
La première matinée s’est achevée sur une note optimiste, et au-delà de ces promesses, il a également été question des projets individuels : 140 ont été proposés dans l’espoir de trouver preneur. Un bilan donc positif a été dressé en conclusion de ces journées. Des promesses et des engagements fermes de la part des Etats partenaires et des bailleurs de fonds représentant un montant global de plus de 21 milliards de dinars. Parmi les promesses exprimées à la Tunisie, celles citées plus haut et les suivantes :
– L’Arabie Saoudite a annoncé un don de 220 millions de dinars et un investissement de 1.8 milliard de dinars
– La Turquie s’est engagée à déposer la somme de 220 millions de dinars à la BCT.
– Le Koweït accorde à la Tunisie un prêt de 1.1 milliard de dinars à la Tunisie sur une durée de 5 ans
– La Suisse accorde à la Tunisie un prêt de 560 millions de dinars sur 7 ans En parallèle, 32 conventions ont été signées,parmi lesquelles:
– La Banque Européenne d’Investissement (BEI) a signé une déclaration avec la Tunisie pour 6.8 milliards de dinars sur une durée de 4 ans, pour le financement des infrastructures et développement du secteur privé.
Des crédits sont alloués pour un montant total de 600 millions de dinars
– Le Fonds Arabe du Développement Economique et Social (FADES) a accordé à la Tunisie un prêt de 3.3 milliards de dinars avec un taux de 2.5% sur 30 ans avec 7 années de grâce, pour le financement du développement économique et social
– L’Union Européenne a accordé des dons pour un montant total de 500 millions de dinars
– L’Allemagne, à travers la KFW a octroyé à la Tunisie, un prêt de 260 millions de dinars avec des conditions favorables et un don de 30 millions de dinars.
– La BERD a signé un prêt pour un montant de 115 millions de dinars S’agissant des opérateurs privés, des accords ont été conclus notamment avec :
– Peugeot PSA pour le lancement d’une usine pour la fabrication d’un pick-up (camion) en Tunisie
– Telnet a signé un accord de partenariat avec Airbus Safran
– SOPRA consolide sa présence en Tunisie après un accord avec Wevioo
– Eni et Etap ont signé une convention de partenariat dans le cadre du développement des énergies renouvelables
– Le Groupe britannique IHG s’est engagé à financer les études concernant la construction de 2 hôpitaux
– La chaine hôtelière « La Cigale » a annoncé le lancement des travaux de construction d’un complexe de tourisme d’affaires à Gammarth.
– Microsoft a signé un accord de partenariat avec le Ministère des TIC et le MDICI pour le lancement d’une plateforme de facilitation des procédures d’investissement
– Smart Tunisia a signé une convention avec la société Decod pour la création de 400 emplois dans le domaine de la 3D
Mourad Fradi, Commissaire Général de la Conférence s’est félicité du succès de cette Conférence et se réjouit de l’engouement des investisseurs pour la Tunisie. En effet, la participation a été très importante avec près de 4500 personnalités politiques ou du monde des affaires, tunisiennes et internationales venues de près de 70 pays pour soutenir les efforts de la Tunisie. Tunisia 2020 a rempli ses objectifs primordiaux, et comme l’a souligné Hakim Ben Hammouda, ancien ministre tunisien des Finances au micro de la radio RFI « l’objectif est d’instaurer une nouvelle culture de l’investissement, et un nouveau rapport avec les investisseurs internationaux ». Ainsi, les tunisiens espèrent la concrétisation des projets économiques et sociaux qui permettront à la Tunisie de se remettre sur pied et d’effectuer sa relance économique. Le gouvernement doit d’ores et déjà veiller à l’avancement de l’ensemble de ces projets grâce à la mise en place de commissions de suivi, il doit assurer le respect du calendrier de leur mise en œuvre et faire en sorte que leur impact soit durable sur l’économie nationale. Par ailleurs, le Chef du gouvernement Youssef Chahed a reçu, ce mercredi 30 novembre au Palais de la Kasbah, Roberto Azevedo, directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), également présent pour participer aux travaux de Tunisia 2020. Azevedo a félicité le Chef du gouvernement pour la réussite de la conférence sur l’investissement, assurant que l’Organisation se tiendra aux côtés de la Tunisie en cette période transitoire « historique ». Azevedo a souligné à cette occasion l’importance des contrats signés dans ce cadre : « une preuve, selon lui, de l’ouverture de la Tunisie sur le commerce international et au libre-échange » Une autre rencontre clé pour l’avenir du pays aura lieu à Bruxelles ce jeudi 1er décembre. Un sommet Tunisie – Union européenne où l’économie sera abordée, mais aussi la sécurité et la défense.

Investissements Conference Tunisia2020
Investissements Conference Tunisia2020

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire