Dorsaf Ganouati

Tunisie : Dorsaf Ganouati, première femme arbitre d’un match de Ligue 1

Dorsaf Ganouati, professeure d’éducation physique, se présente ainsi comme une pionnière puisqu’elle avait déjà été la première femme à arbitrer un match de Ligue 2.

Une grande première dans l’histoire du football tunisien et continental a eu lieu ce samedi 15 juin : Dorsaf Ganouati , 33 ans, vient d’arbitrer un match de la première Ligue 1 masculine qui a opposé l’Espérance sportive de Tunis (désormais championne de Tunisie) et le Club athlétique bizertin pour le dernier match de la saison.

Dorsaf Ganouati fait partie du groupe d’arbitres mondiaux de la FIFA depuis 2015

« La Tunisienne, professeure d’éducation physique et passionnée de football, a commencé sa carrière en tant que gardienne de but, avant de passer au sifflet en 2011. Bien qu’elle se soit déjà fait remarquer comme étant la première femme à arbitrer un match pro en Tunisie en Ligue 2, son accession au sifflet de la Ligue 1 a mis en lumière son parcours atypique. Dorsaf Ganouati fait partie du groupe d’arbitres mondiaux de la Fifa depuis 2015 », comme le souligne l’hebdomadaire français Le Point.

https://twitter.com/ESTuniscom/status/1139167631573946369

« Cette désignation est une confirmation de la confiance accordée par la commission et la direction nationale de l’arbitrage à l’arbitrage féminin tunisien, conformément au choix du bureau fédéral qui entend promouvoir le football féminin, dont les arbitres et arbitres assistants femmes », a indiqué la Fédération tunisienne de Football.

الحكمة التونسية درصاف القنواطي :أول امرأة عربية وافريقية تدير مقابلة في البطولة المحترفة الأولى عينت لجنة التحكيم…

Publiée par Fédération Tunisienne de Football sur Jeudi 13 juin 2019

Dans ce domaine, la Tunisie « n’a pas à rougir », indique encore Le Point Afrique, rappelant qu’« il faut savoir que la première Française à avoir arbitré un match de ligue professionnelle masculine est Stéphanie Frappart, qui a officié durant le match Amiens-Strasbourg, dimanche 28 avril dernier ». Avant elle, lit-on dans une note de la FTF, « l’Allemande Bibiana Steinhaus avait été la première femme à avoir arbitré un match de championnat européen professionnel, le 10 septembre 2017, entre les clubs Hertha Berlin et Werder Breme ». « Avec fierté, Dorsaf Genouati était ainsi la première femme à diriger un match en championnat professionnel en dehors de l’Union européenne », ajoute la fédération tunisienne.

L’arbitre tunisienne a déclaré le 13 juin sur Mosaïque FM qu’il s’agissait pour elle d’une « récompense ». « J’espère montrer une bonne figure. En général, la tension est moins importante lorsque l’arbitre est une femme… J’ai commencé une carrière d’arbitre en 2011 après des années d’évolution en tant que joueuse. »

« Pression »

Sur BBC Sport l’année dernière, la jeune femme avait néanmoins relevé la difficulté de la tâche. En effet, « il y a plus de pression parce qu’il y a un plus grand nombre de fans dans la première division. Surtout avec les grosses équipes qui ont de plus grands fans qui suivent », a-t-elle déclaré. « La principale source de pression viendra des supporteurs puis des joueurs ou des officiels sur le terrain », avait-elle dit. « La peur est présente à chaque match. Même lorsque je suis arbitre dans des matches internationaux à l’extérieur du pays, il y a certaines préoccupations. Vous êtes responsable des équipes et vous devez être juste et équitable envers tout le monde. J’ai une réputation d’arbitre et les gens surveillent toujours de près, et toute erreur peut coûter très cher. Mais toute cette peur disparaît dès le premier coup de sifflet et vous vous impliquez dans le jeu. »

N.B., avec Le Point Afrique

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer