Tunisie-France : la tunisienne Nesrine Gharbi lauréate du prix de la meilleure...

Tunisie-France : la tunisienne Nesrine Gharbi lauréate du prix de la meilleure thèse en nucléaire

0
PARTAGER

Nesrine Gharbi, une jeune chercheure tunisienne reçu le prix « Jean Bourgeois » de la Société française d’énergie nucléaire (SFEN), pour sa thèse sur les réacteurs nucléaires à eau pressurisée. Le Prix Jean Bourgeois récompense un-e chercheur-e pour son travail de thèse. Il a été attribué à Nesrine Gharbi (CEA) pour sa contribution à la compréhension de la déformation sous irradiation des alliages de zirconium à forte dose des assemblages combustibles des réacteurs à eau pressurisée. Nesrine GHARBI a préparé sa thèse au Service de Recherches Métallurgiques Appliquées de la Direction de l’Energie Nucléaire du CEA à Saclay en partenariat avec AREVA. Mme GHARBI a étudié l’évolution de la microstructure des alliages de zirconium recristallisés, sous irradiation par particules chargés dans l’installation JANNUS et simultanément sollicités en tension ou en compression. Nesrine GHARBI a proposé un modèle multi-échelles prédictif permettant de décrire à la fois cette microstructure et le comportement macroscopique sous flux de ces matériaux. Ce modèle reproduit le comportement macroscopique des tubes en réacteur et a permis de rendre compte du couplage entre la croissance et le fluage d’irradiation à l’échelle macroscopique. Ce travail, présenté dans 5 conférences internationales et ayant fait l’objet de 2 publications au cours de la thèse, constitue une avancée décisive dans la compréhension du grandissement des assemblages combustibles constaté dans les réacteurs à eau pressurisée. Le prix a été remis à Nesrine Gharbi lors de l’Assemblée générale de la SFEN, qui a eu lieu le 23 juin 2016 à l’Ecole Normale Supérieure, à Paris et qui a également récompensé les travaux de recherche et d’information en matière d’énergie nucléaire de 18 lauréats.

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire