blé dur

La Tunisie importera moins de blé dur tout en augmentant son approvisionnement à partir du marché local

Pour la saison 2017-2018, la Tunisie, dans le but d’encourager sa production locale de blé dur, utilisé pour fabriquer les pâtes, en importera moins tout en augmentant son approvisionnement à partir du marché local.

En effet, l’information a été annoncée récemment par Taoufik Saidi, directeur générale de l’Office des Céréales tunisien, lors d’une interview effectuée à Tunis. Selon le site www.bloombergquint.com, Saidi a indiqué que pour la saison prochaine (2017-2018) la Tunisie importera 2.1 millions de tonnes de variété de blé et d’orge, soit 0.3 millions de tonnes de moins par rapport à la saison dernière, durant laquelle le pays a importé 2.4 millions de tonnes. Aussi, la Tunisie produira 1.8 millions de tonnes plutôt que 1.4 millions, quantité produite durant l’année dernière.

Le DG de l’Office a aussi expliqué que la Tunisie a lancé des offres internationales pour s’approvisionner de céréales tout en observant les marchés mondiaux des céréales dans le but de varier ses approvisionneurs. Par ailleurs, il n’y a pas de plans pour modifier les procédures d’importation.

Notons enfin que les prix mondiaux du blé dur devraient augmenter cette année surtout que le Canada, compte réduire sa production. Quant aux prix du blé tendre, utilisé pour fabriquer les biscuits et les gâteaux, et ceux de l’orge, ils devraient rester stables.

N.B

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer