Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient

La Tunisie, invitée d‘honneur au Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient

La 14e édition du Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient (PCMMO) revient en force cette année, en proposant pas moins qu’une cinquantaine de documentaires, fictions et courts-métrages, pour le plus grand bonheur des cinéphiles. Prévue jusqu’au 20 avril, cette manifestation se déroulera à Aubervilliers et Paris.

Cette nouvelle mouture met cette fois à l’honneur la Tunisie et plus particulièrement la réalisatrice tunisienne Kaouther Ben Hania : Née à Sidi Bouzid en 1977, elle fait des études de cinéma à Tunis puis à la Fémis. Son court-métrage « Les Pastèques du Cheikh », inédit en France, ouvrira le festival, ainsi que « Tel Aviv on Fire », de l’israélien Sameh Zoabi.

Une table ronde est également prévue, autour du thème « Femmes et transgression dans le cinéma tunisien ». Celle-ci sera animée le mercredi 3 avril à l’Ecran par Emna Mrabet, réalisatrice et enseignante en cinéma à l’Université Paris 8. Son film « A l’aube de nos rêves » sera projeté ce samedi 6 avril à l’Ecran.

« La Tunisie est l’un des pays arabes avec le plus de femmes réalisatrices. La créativité leur permet de compenser la violation de leurs droits » a déclaré Leïla Shahid, marraine du PCMMO.

L’ex-ambassadrice de la Palestine auprès de l’Union européenne, de la Belgique et du Luxembourg a également ajouté : « Nous sommes dans une phase de notre Histoire, avec une crise profonde de nos sociétés. Nous avons besoin plus que jamais d’une réflexion et d’espoir. Le cinéma a trouvé le moyen de parler de cela avec subtilité ».

En 2018, le Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient a attiré « 6 500 festivaliers », selon l’organisation.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer