Image : Mosaïque FM

Tunisie : la croissance économique devrait chuter à – 4,4 % en 2020

Le taux de croissance économique attendu en Tunisie se situe actuellement à -4,4 % pour l’année 2020. Une contraction considérable due aux conséquences des mesures sanitaires d’endiguement de l’épidémie du Covid-19, selon une étude sur l’impact économique de la pandémie sur l’économie tunisienne réalisée par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) en collaboration avec le ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale.

Selim Azzabi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, a expliqué lors d’une conférence de presse tenue mercredi à Tunis qu’à la lumière des prévisions de cette étude et pour des raisons de prudence, le gouvernement compte tabler sur un taux de croissance de -6 ou -7 %, dans la loi de finances complémentaire 2020, contre le taux de croissance initialement prévu de 2,7 %.

تأثيرات جائحة كوفيد 19 على الاقتصاد التونسي سنة 2020في إطار إعداد الحكومة التونسية لبرنامج خاص للدفع الاقتصادي وما…

Publiée par Ministère du Développement de l'Investissement et de la Coop.Internationale sur Mercredi 17 juin 2020

L’étude, réalisée conjointement par le ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), vise à mettre en place un programme de relance économique afin de mieux faire face aux conséquences macroéconomiques et sociales de l’épidémie du nouveau coronavirus sur les PME et les ménages et de préparer un plan de développement adéquat pour la période 2021-2025.

Hausse du chômage

L’étude prévoit en outre une baisse de 4,9 % de l’investissement global et de 8 % de la consommation des ménages. Les exportations et les importations devraient également baisser de 8 % et 9,6 % respectivement. Plus grave encore, la mise en quarantaine et l’arrêt conséquent de l’activité économique entraîneront une augmentation du taux de chômage, qui atteindra 21,6 % contre 15 % auparavant, faisant ainsi porter le nombre de chômeurs à 274 500 en 2020. Autre effet dévastateur de la crise : 475 000 personnes vivront désormais sous le seuil de pauvreté.

En vue d’assurer une reprise économique efficace, le gouvernement entend proposer des mesures immédiates, comme l’allocation d’un budget en vue d’un soutien financier direct de 447,5 millions de dinars (soit environ 1% du budget de l’Etat), a indiqué le ministère dans un communiqué. Celui-ci assure également que seront créées des unités de coordination entre les différents organismes gouvernementaux au niveau central d’une part et entre l’administration centrale et les autorités régionales et locales d’autre part. Ces mesures devraient par ailleurs être accompagnées d’un projet de développement de plateformes numériques associées aux applications mobiles.

N.B.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer