Tunisie: la production industrielle baisse légèrement aux deux premiers mois de 2017

Tunisie: la production industrielle baisse légèrement aux deux premiers mois de 2017

0
PARTAGER

La production dans l’ensemble de l’industrie a diminué de 0,4% au cours des deux premiers mois de 2017, par rapport à une augmentation de 0,2% au cours de la même période de l’année précédente, a déclaré mercredi l’Institut national de statistique (INS).

Cette diminution est principalement due à la baisse de la production dans le secteur de la fabrication des produits minéraux non métalliques (-12,1%), en raison de la baisse de la production du ciment, de l’agroalimentaire (-6,0%), et de la forte baisse de l’huile d’olive (64,0 mille tonnes au cours des deux premiers mois de 2017 par rapport à 89,6 mille tonnes pour la même période de l’année précédente). Enfin, une baisse dans le secteur de l’industrie chimique (-2,1%) a également contribué à la baisse générale légère de l’industrie tunisienne.

Par ailleurs, la production a également diminué de 7,7% dans le secteur de l’extraction d’énergie, principalement en raison de la baisse de la production de pétrole brut et de gaz naturel. Les protestations à Tataouine et le blocage des routes fréquents vers les champs pétroliers par les manifestants est un facteur qui joué son rôle dans la chute des productions pétrolières tunisiennes.

Toutefois, selon le site africanmanager.com, la production a augmenté dans le secteur de l’extraction de produits minières (+34,6%) suite à la reprise de la production de phosphate brut (915 mille tonnes au cours des deux premiers mois de 2017 par rapport à 522 mille tonnes au cours de la même période de l’année précédente). Cela a contribué à faire un équilibre et diminué les baisses considérables dans les secteurs cités ci-dessus.

Enfin, la production industrielle a enregistré une augmentation du secteur de l’industrie du raffinage du pétrole de 36,9%, du secteur de l’industrie mécanique et électrique de 1,8% et des industries du papier et du carton avec un taux de 5,9%.

L’ensemble de ces chiffres nous fournit une idée globale sur la situation industrielle tunisienne. Ils reflètent une amélioration dans plusieurs secteurs clés qui nécessitent le savoir-faire et la compétence de la main d’œuvre qualifiée contre une baisse dans les secteurs de l’extraction des énergies qui n’est pas sans lien avec les sit-ins fréquents et les grèves systématique dans la région du sud tunisien. Ainsi, si la Tunisie parvient à relancer comme pour le cas du phosphate la production de ses champs pétroliers et de ses produits minéraux, une nette augmentation des recettes de l’industrie pourrait se faire constater et appuyer l’économie tunisienne.

N.B

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire