couverture sociale

La Tunisie lance un nouveau système de couverture sociale pour les femmes rurales

Le coup d’envoi pour l’enregistrement au système de couverture sociale « Ahmini », a été initié à Gafsa, ce dimanche 12 mai, par la ministre de la femme, de la famille, de l’enfance et des personnes âgées. Rappelons que ce nouveau système de couverture sociale avait été lancé par le ministère le 2 mai courant au profit de la femme rurale.

A l’occasion d’une rencontre de sensibilisation visant à faire connaître ce système et les moyens d’en bénéficier, Neziha Labidi a fait remarquer qu’il s’agit de la première, fois qu’une loi est promulguée en Tunisie concernant l’intégration de la femme rurale dans le système de la couverture sociale sans employeur. Elle a par ailleurs précisé que pas moins de 500 mille femmes rurales sont concernées.

La ministre a ajouté que les bénéficiaires de ce système, placé sous le signe « Ahmini », obtiendront dès leur inscription, des carnets de soins pour elles et leurs familles et auront en outre, droit à une protection sociale en cas d’accidents ainsi qu’à des pensions de retraite.

Dans ce contexte, les associations et organisations de la société civile ont été appelé à soutenir les efforts de l’Etat en matière de sensibilisation et d’inciter les femmes en milieu rural, à s’enregistrer au système « Ahmini ».  Par ailleurs, toutes les mesures ont été prises avec le concours de Tunisie Telecom (TT) et de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) afin de faciliter l’opération d’inclusion de la femme rurale au système de la couverture sociale.

Maher Khlifi , promoteur de l’application « Ahmini », a souligné, lors de la présentation du nouveau système et de ses avantages, que des groupes de travail se déplaceront vers tous les régions rurales du pays pour enregistrer les femmes rurales dans le système et rapprocher d’elles ses services. Il s’agit, également, d’expliquer aux bénéficiaires de cette application la méthode de payer les tranches financières à la CNSS.

Ce programme de couverture sociale ambitionne d’inclure 60 mille femmes en milieu rural dans le gouvernorat de Gafsa.

La ministre a, par ailleurs, visité plusieurs établissements de l’enfance et des personnes âgées dans la ville de Gafsa, prenant connaissance de la marche du travail au centre des personnes âgées et celui de l’intégration de l’enfance, notamment au plan des équipements et des moyens de transport ainsi que des préoccupations des travailleurs dans ces deux espaces.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer