grands projets

Tunisie : Le secteur de la santé bénéficiera de 2,250 milliards de dinars et de 44 grands projets

A l’occasion d’une séance de travail tenue lundi, entre la ministre de la Santé par intérim, Sonia Becheikh et le ministre de l’équipement, de l’Habitat et de l’Aménagement Territorial, Nourredine Selmi, il a été convenu de consolider la coordination entre les deux départements . L’objectif de cette décision stratégique ?  Accélérer l’achèvement des grands projets de la santé publique, un secteur  qui passe par une crise sans précédent, en Tunisie.

« Le nombre de grands projets programmés par le ministère de la Santé est d’environ 44 projets d’une valeur totale d’un peu plus de 2250 millions de dinars » a déclaré à cette occasion Mustapha Abdeljalil, directeur de l’unité de gestion par objectifs auprès du ministère de la Santé, chargée d’assurer le suivi des grands projets de santé financés par des prêts et des dons étrangers.

Le responsable a par ailleurs précisé, que le ministère de la Santé aspirait à la création de «8 hôpitaux régionaux de catégorie « B », moyennant une enveloppe de 50 millions de dinars pour chaque hôpital, et de 3 institutions sanitaires multidisciplinaires dont une institution médicale dédiée aux maladies cancéreuses et un hôpital pédiatrique multidisciplinaire dans le gouvernorat de Manouba, avec des financements qataris s’élevant à 24 millions de dinars».

La ministre de la Santé par intérim a souligné quant à elle, que cette séance de travail avait pour objectif de surmonter les obstacles qui entravent le démarrage des grands projets sanitaires, soulignant à cet égard que des solutions avaient été trouvées pour éviter les lenteurs dans la réalisation des infrastructures sanitaires publiques en suspens.

Le ministre de l’équipement a pour sa part, précisé que les deux ministères assuraient la coordination entre eux pour accélérer la réalisation de 14 hôpitaux dans différentes régions du pays et de 21 projets d’expansion des services d’urgence dans divers hôpitaux, soulignant la nécessité de consolider la coordination avec les donateurs pour la mise en œuvre de ces projets dans les plus brefs délais.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer