droits de l’homme

La Tunisie œuvre à adapter son arsenal juridique conformément aux standards internationaux des droits de l’homme

A l’occasion de l’ouverture, jeudi, de la conférence internationale sur «l’universalité des droits de l’homme», Sabri Bachtobji, secrétaire d’Etat auprès du ministre des affaires étrangères, a indiqué que la Tunisie œuvre à adapter l’arsenal législatif et juridique aux standards internationaux des droits de l’homme. Une manière de renforcer son intégration dans le système onusien en la matière.

Cette conférence, organisée par l’Association tunisienne pour les Nations Unies à la Cité de la Culture,  a accueilli le haut commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet.

M.Bachtobji a affirmé également que la célébration du 70e anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme coïncide avec le 230e anniversaire de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.

«Il s’agit d’une occasion de renouveler l’attachement de la Tunisie aux principes et valeurs universels consacrés par ladite déclaration et sa volonté de participer au développement du système onusien des droits de l’homme. Ce que la Tunisie a réalisé en matière des droits de l’homme et de transition démocratique s’inscrit dans un processus historique qu’a connu le pays depuis le 19e  siècle.» a-t-il souligné. Il a en outre,  le rôle du leader Habib Bourguiba initiateur du code du statut personnel qui a constitué une révolution sociale en Tunisie ayant émancipé la femme et renforcé sa position dans la société tunisienne.

Concernant les lacunes et insuffisances relatives aux droits de l’homme dans le monde, le secrétaire d’Etat a estimé qu’ils ne peuvent être surmontées qu’à travers une approche basée sur l’universalité, la globalité et l’équilibre, ainsi que les efforts fournis par les différentes parties internationales de manière à consolider l’esprit de consensus et de solidarité et à renforcer le partenariat.

Le responsable n’a pas manqué de rappeler l’importance de la cause palestinienne comme étant une question persistante des droits humains, surtout que le peuple palestinien continue de souffrir de l’occupation israélienne et des violations quotidiennes de tous ses droits.

La conférence qui a abordé les problématiques relatives aux droits humains, a vu la présence du coordonnateur résident du Système des Nations unies en Tunisie, du représentant du haut commissariat des droits de l’homme en Tunisie, d’experts et d’universitaires spécialisés en matière des droits humains.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer