Tunisie : un militaire et trois jihadistes présumés tués dans des combats

Un officier de la Garde nationale a été tué ce lundi 2 septembre dans le nord-ouest du pays au cours d’échanges de tirs à l’issue desquels trois présumés jihadistes ont également péri, a indiqué la Garde nationale.

Cet officier âgé de 28 ans, chef de poste à Haïdra, Kasserine, est mort ce lundi matin lors d’une opération de l’armée et de la Garde nationale, selon le porte-parole de la Garde nationale, Houssemeddine Jebabli. « Les combats sont terminés, mais une opération de ratissage est en cours dans cette zone montagneuse proche de la frontière algérienne, où des groupuscules extrémistes restent actifs », résume l’AFP. « Les trois combattants éliminés n’ont pas encore été identifiés », a également indiqué le porte-parole de la Garde nationale.

أردنا الحياة ورمنا العلاء وفي حقنا لا نخاف البلاءالقضاء على ثلاثة إرهابيين وإستشهاد رئيس مركز الحرس الوطني بحيدرة نجيب الله الشارني (ش.ج)

Publiée par ‎Garde Nationale (Tunisie) الحرس الوطني التونسي :فداء للوطن‎ sur Lundi 2 septembre 2019

Ces affrontements meurtriers interviennent alors que débute la campagne officielle pour la présidentielle du 15 septembre. « Les terroristes sont toujours là mais la Tunisie est plus forte », a commenté lors d’un meeting le Premier ministre Youssef Chahed, candidat à la présidentielle.

Même si la situation sécuritaire s’est nettement améliorée, la Tunisie reste sous état d’urgence, renouvelé jusqu’au 31 décembre, depuis l’attentat-suicide commis dans le centre de Tunis contre la sécurité présidentielle, qui avait ôté la vie à douze agents, en novembre 2015.

Les massifs montagneux frontaliers de la région de Kasserine restent un repaire pour les des groupes jihadistes, dont Jund al-Khilafa, groupe affilié à l’organisation Etat islamique (EI), et Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Des opérations de ratissage sont régulièrement menées par les forces de l’ordre dans ces zones instables.

Avec AFP

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer