Sénégal

Un diplomate sénégalais,candidat à la prochaine présidentielle au Sénégal, s’exprime sur l’immigration clandestine

Au Sénégal, la liste des candidats à la prochaine élection présidentielle de 2019 ne cesse de s’allonger. L’ancien ambassadeur du Sénégal au Maroc, Ibrahima Yagou Ndiaye, en fait partie. Le site d’information indépendant AfricTelegraph rapporte que le diplomate a pu profiter de cette aubaine, l’utilisant comme une tribune pour s’exprimer, notamment, sur « le fléau » de l’immigration clandestine. « Les voies terrestres par la Mauritanie, le Maroc, le Mali ou l’Algérie sont encore ouvertes parce qu’il n’y a pas de visa pour passer par ces pays. Il y a donc trois pays – le pays d’origine, le pays de transit et le pays d’accueil – qui sont solidairement responsables et qui doivent solidairement gérer cette question », a-t-il déclaré.

Selon lui, pour gérer le phénomène migratoire, « la véritable réponse repose sur l’impératif du développement. Il faut forcément que les jeunes soient formés, qu’ils soient encadrés et qu’ils puissent travailler chez eux ». Et d’insister sur les méfaits du processus d’enrichissement des Occidentaux sur les territoires africains au détriment des populations du continent : « Au moment où nos jeunes crient Barça ou Barsakh, des jeunes Barcelonais, des Espagnols, travaillent ici à côté de Mbour [ville de l’Ouest du Sénégal]. Ils exploitent nos terres et exportent des conteneurs. Ils s’enrichissent chez nous au moment où nos jeunes cherchent à s’en sortir en Espagne. Il y a là une leçon de vie », a-t-il relevé.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer