journaliste

Un journaliste saoudien torturé à mort en prison

Le journaliste et écrivain saoudien Turki Bin Abdul Aziz Al-Jasser a été torturé à mort en Arabie saoudite alors qu’il était en détention, a rapporté le journal The New Khalij cité par Middle East Monitor.

Faisant état de sources relatives aux droits de l’homme, le site d’information a annoncé qu’Al-Jasser avait été arrêté et torturé à mort après que les autorités saoudiennes ont affirmé qu’il administrait le compte Twitter Kashkool, révélant des violations des droits de l’homme commises par les autorités saoudiennes et la famille royale.

Selon les sources, les autorités ont identifié Al-Jasser comme étant l’administrateur du compte, qui aurait recours à des espions dans le bureau régional de Twitter situé à Dubaï. Il a été arrêté en mars. Ces espions sont considérés comme faisant partie de la Cyber Army saoudienne créée par Saud Al-Qahtani, ancien collaborateur du prince héritier saoudien Mohammad Ben Salmane.

Dans un tweet, Al-Qahtani a déclaré que les faux pseudonymes utilisés sur le réseau social Twitter ne protégeraient pas leurs propriétaires de poursuites.

Al-Jazeera explique pour sa part que la mort de M. Al-Jasser n’a été confirmée par aucune source officielle.

N.B.

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer