délégation de parlementaires britanniques

Une délégation de parlementaires britanniques en visite en Tunisie

Khemaies Jhinaoui, ministre des affaires étrangères, a appelé les hommes d’affaires britanniques à tirer profit des encouragements apportés par le code d’investissement pour consolider leurs investissements en Tunisie et à donner un nouvel élan aux divers domaines de la coopération entre les deux pays, selon un communiqué de presse du ministère.

Lors d’une réunion avec la délégation de parlementaires britanniques, amis de la Tunisie, le ministre tunisien a souligné l’importance de soutenir la coopération bilatérale dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation. Cette initiative va permettre selon M. Jhinaoui,  «d’ouvrir de nouveaux horizons aux jeunes, notamment les diplômés du supérieur en adaptant leur formation aux besoins du marché de l’emploi».

Les membres du groupe de parlementaires britanniques, qui effectuent une visite en Tunisie du 6 au 9 novembre, ont souligné de leur coté : “Le succès du processus démocratique en Tunisie et son caractère unique dans la région”, soulignant leur volonté de “le soutenir et de développer la coopération dans tous les domaines, à l’horizon du retrait de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne (Brexit)”.

Ce groupe formé à l’initiative de l’ambassade de Tunisie à Londres, est composé de 50 députés représentant les huit partis politiques représentés au Parlement britannique. Ce dernier s’emploie à sensibiliser les membres du Parlement britannique à l’importance de soutenir l’expérience de la transition démocratique en Tunisie.

Mohamed Ennaceur, président de l’Assemblée des Représentants du Peuple, a rencontré plus tôt les membres de la délégation parlementaire et a souligné à cette occasion la nécessité de promouvoir les investissements britanniques en Tunisie et d’encourager les touristes britanniques à se tourner vers la destination tunisienne, ainsi que de promouvoir la coopération commerciale et économique entre les deux pays.

S.N

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer