Photo : aa.com

Une période électorale « remarquable » en Tunisie, selon le NDI et l’IRI

La mission conjointe d’observation internationale des élections organisée par l’Institut républicain international (IRI) et l’Institut démocratique national (NDI) a salué le processus électoral réussi des élections présidentielle et législatives. La mission a exhorté les vainqueurs des élections législatives et présidentielle en Tunisie « à passer à la phase suivante de la formation du gouvernement » et de la « gouvernance pacifique ».

Dans sa déclaration préliminaire sur l’observation du second tour de l’élection présidentielle du 13 octobre présentée lors d’une conférence de presse lundi, la mission d’observation des deux think-tanks américains a également recommandé la révision et la modification de certaines réglementations électorales jugées « onéreuses » par de nombreuses parties prenantes.

La mission recommande aussi aux autorités électorales d’apporter « leur soutien aux éléments liés aux élections » et appelle la communauté internationale à garantir « un soutien continu » aux organes chargés d’organiser et superviser les élections.

« La dernière élection présidentielle en Tunisie met fin à une période électorale remarquable comprenant trois élections nationales en quatre semaines et les premiers débats parlementaires et présidentiels télévisés en direct », a déclaré Maureen White, membre du conseil d’administration du NDI.

Meet the Delegates – Scott Mastic

International Republican Institute (IRI)'s Vice President for Programs Scott Mastic has observed every election in #Tunisia since the Jasmine Revolution. Hear him describe what he saw on #ElectionDay and what differentiated Sunday's presidential runoff from previous elections #TnElec2019

Publiée par International Republican Institute (IRI) sur Mardi 15 octobre 2019

Scott Mastic, vice-président chargé des programmes à l’IRI, a pour sa part salué « le succès des élections ». A propos du candidat Nabil Karoui, M. Mastic a néanmoins souligné que malgré sa libération in extremis et sa participation au débat présidentiel télévisé, « il reste que son incarcération l’a empêché de mener équitablement la plus grande partie de la campagne électorale ». Son incarcération a « empêché » les électeurs de le « connaître pleinement » et de le voir présenter lui-même le contenu de son programme électoral.

Les 23 membres de la délégation de l’IRI et du NDI se sont déployés dans des circonscriptions électorales à travers la Tunisie, rejoignant ainsi 15 observateurs et analystes mobilisés depuis le milieu du mois d’août. La délégation de 23 membres comprenait des dirigeants politiques, des diplomates, d’anciens élus et des représentants du gouvernement, ainsi que des experts régionaux et électoraux de 10 pays. Elle a été dirigée par Maureen White, membre du conseil d’administration du NDI, Scott Mastic, vice-président des programmes à l’IRI, et Leslie Campbell, associée principale et directrice régionale du NDI pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Publiée par National Democratic Institute, NDI-Tunisie sur Dimanche 6 octobre 2019

Le NDI et l’IRI ont également organisé des missions conjointes d’observation des élections pour le premier tour des élections présidentielle et législatives en Tunisie.

Avec TAP

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer