Katapult

Une startup tunisienne figure parmi les 12 sélectionnées par l’accélérateur norvégien Katapult

Des startups de Tunisie, du Kenya et d’Egypte figurent parmi les douze startups technologiques à croissance « exponentielle » sélectionnées par la société norvégienne Katapult Accelerator, structure d’accompagnement de projets de création d’entreprise.
Un incubateur ou accélérateur d’entreprises s’adresse, comme le fait Katapult, en priorité à des sociétés très jeunes ou encore en création pour leur fournir un ensemble de services adaptés. L’incubateur peut ainsi apporter un appui en matière de conseil et de financement lors des premières étapes de la vie de l’entreprise. Les incubateurs peuvent se différencier entre eux par les services qu’ils proposent, leur caractère lucratif ou non, ou encore le type de projets qu’ils ciblent.

La startup tunisienne Think.it parmi les heureux élus

Le programme Katapult, d’une durée de trois mois, permettra aux douze startups de travailler avec l’équipe centrale de l’accélérateur et un réseau de plus de 120 mentors internationaux pour développer leurs activités. La cohorte retenue comprend trois startups africaines : le projet tunisien Think.iT qui aide les entreprises à construire des équipes de futurs leaders en technologie, la structure bancaire kenyane basée sur le cloud FinAccess et l’équipe égyptienne de Praxilabs, dont le projet consiste à rendre les laboratoires scientifiques virtuels accessibles aux écoles et universités.

D’août à novembre, chacune des douze startups participera à un programme dynamique visant à développer son activité et à accroître son impact. Katapult fournit un réseau d’investisseurs mondiaux et des possibilités de partenariats capables de stimuler les startups dans leur prochaine phase de développement.

Le Katapult Accelerator Fund investit jusqu’à 150 000 dollars américains dans chaque démarrage pour une prise de participation. « Après avoir passé en revue des candidatures de 107 pays, nous avons eu la chance de sélectionner notre troisième lot parmi plus de 1500 entreprises et nous sommes ravis d’accueillir la troisième cohorte dans cette aventure », a déclaré Haakon Brunell, associé directeur et cofondateur de Katapult Accelerator, cité par Disrupt Africa, journal d’informations liées à la technologie, l’innovation et l’investissement en Afrique. « Nous fournissons aux startups dont l’objectif est de générer un changement positif global grâce à l’utilisation de technologies exponentielles un environnement d’opportunités et un écosystème pour améliorer leur modèle et leur échelle métier. Notre objectif pour chaque entreprise est de les préparer pour leur prochain tour d’investissement, afin qu’ils atteignent deux à trois fois leur valorisation initiale, un historique que nous visons à conserver », a-t-il encore expliqué.

Avec Disrupt Africa

En savoir plus sur Think.iT

Think.iT a pour mission d’activer « le plus grand marché de l’innovation », encore inexploité en Afrique, et de fournir les solutions d’avenir de la technologie aux entrepreneurs innovants. « Nous vivons dans un monde émergent, où les capacités humaines sont les forces motrices de la planète. Cependant, l’une des plus grandes sources de ces forces, le continent africain, reste largement ignorée », expliquent les fondateurs de l’entreprise sur le site Web de Think.iT.

« Nos investissements sont tournés vers les ingénieurs spécialisés en génie logiciel les plus talentueux d’Afrique du Nord, aidant ainsi les entreprises à exploiter de nouveaux réservoirs de talents et à constituer des équipes techniques hautement performantes. Nous tirons parti d’une approche éprouvée, axée sur les données, pour recruter et former des ingénieurs talentueux avant de les intégrer dans des équipes technologiques internationales », expliquent-ils. Think.iT entend ainsi fournir des solutions pour remédier à la pénurie mondiale de talents, « tout en créant les facteurs de changement technologique en Afrique du Nord ».

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer