appauvrir l’Afrique
Luigi Di Maio appelle l'Union européenne à sanctionner la France pour sa politique monétaire en Afrique (photo : Mouvement 5 Etoiles)

Le vice-président du conseil italien accuse la France « d’appauvrir l’Afrique »

Le vice-président du conseil italien a accusé dimanche la France « d’appauvrir l’Afrique » et d’aggraver la crise migratoire.

Suite à ces propos, l’ambassadrice d’Italie en France a été convoquée, lundi 21 janvier, au ministère des Affaires étrangères. Les déclarations du vice-président du conseil italien, Luigi Di Maio, visaient la France, l’accusant « d’appauvrir l’Afrique » et d’aggraver la crise migratoire. Des mots « inacceptables et sans objet », déplore-t-on selon l’AFP au cabinet de la ministre chargée des affaires européennes, Nathalie Loiseau.

Luigi Di Maio a appelé dimanche l’Union européenne à prendre « des sanctions » contre les pays qui, à commencer par la France, sont, selon lui, à l’origine de la situation dramatique que connaissent aujourd’hui des migrants en Méditerranée. « Si aujourd’hui il y a des gens qui partent, c’est parce que certains pays européens, la France en tête, n’ont jamais cessé de coloniser des dizaines de pays africains », a insisté M. Di Maio, dirigeant du Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) qui gouverne avec la Ligue (extrême droite) de Matteo Salvini.

La France et ses « colonies africaines »

Selon M. Di Maio, qui est aussi ministre du Travail, du Développement économique et des Politiques sociales, « il y a des dizaines de pays africains où la France imprime une monnaie, le franc des colonies, et avec cette monnaie elle finance la dette publique française ». « Si la France n’avait pas les colonies africaines, parce que c’est ainsi qu’il faut les appeler, elle serait la quinzième puissance économique mondiale alors qu’elle est parmi les premières grâce à ce qu’elle est en train de faire en Afrique », a-t-il encore martelé.

Les relations entre Paris et Rome sont extrêmement tendues depuis l’arrivée au pouvoir de l’extrême droite en juin 2018. M. Di Maio et le ministre de l’intérieur, Matteo Salvini, ont récemment apporté leur soutien au mouvement social des « gilets jaunes », qui met en difficulté la crédibilité de la présidence d’Emmanuel Macron depuis plus de deux mois.

Matteo Salvini a accusé le président français de gouverner « contre son peuple », allant jusqu’à souhaiter son départ : « Plus vite il rentre chez lui, mieux ça vaut ! », a-t-il lancé. Le gouvernement italien réclame aussi l’extradition de quatorze ressortissants italiens recherchés pour terrorisme depuis les « années de plomb » et en fuite en France.

MATTEO SALVINI SU MATTINO 5 (CANALE 5, 22.01.2019)

In Francia hanno un pessimo governo e un pessimo presidente della Repubblica. Macron parla di accoglienza ma respinge gli immigrati alla frontiera. Il popolo francese merita di meglio e alle Europee del 26 maggio potrà dare un bel segnale. Di questo ed altro ho parlato a Canale 5, seguitemi!

Publiée par Matteo Salvini sur Mardi 22 janvier 2019

 

N.B., avec AFP

A voir aussi

Une pensée sur & ldquo; Le vice-président du conseil italien accuse la France « d’appauvrir l’Afrique » & rdquo;

  1. C’est très ignoble ,ce qui raconte Luigi di maio d’accuser Paris d’appauvrir l’Afrique, et d’aggraver la crise immigratoir . les africains qui immigres dans la zone européenne ne sont pas seulement ceux des pays franguephones , il y a la aussi des pays anglophones et ces derniers n’utilisent pas le franc que m.Luigi di maio prétend appeler ici franc colonial;je pourrais
    citer entre outre ici le Nigeria qui compte un grand nombre d’émigrants que certains pays africains franquephones et qui ,serait classé comme étant le pays le plus riche du continent noir (Afrique) alors,le problème immigratoir à mon humble avis n’est pas du faite que la France approviste l’Afrique. mais le problème qui existe ici est un problème idéologique conçue par les africains <> si non laissons le problème de l’Afrique,lanssons une revue sur cas de Mexique et USA.les mexicains qui passent leur temps à escalader le mûr de sécurité qui les sépare avec l’ UAS et pour c’est toujours la France qui aggrave la crise immigratoir là-bas? Alors arrêtons les fausses accusations contre la France 2- apprauvrir l’Afrique non. La relation diplomatique qui existe entre certains africains est ,elle se conjugue à un simplement mode qui tout simplement le donné et de recevoir. Les africains pas leur temps à approvir leur continent et vous accusez la France. Est la France qui aux dirigeants de détourner les fond publics ? d’aller les garder en Italie Belgique, suisse, Angleterre, pour n’en citer ceux la ,la réponse est non.la corruption, le faux, est ce la France?m.Luigi di maio doit chercher d’autres chefs lieu d’accusation ,parce-que ceux si ne tiennent pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer