Photo : TAP

Violence psychologique et verbale : les formes de violence à l’égard des femmes les plus fréquentes en 2018 (CREDIF)

Les abus psychologiques et verbaux sont les formes les plus courantes de violence à l’égard des femmes en 2018, selon les statistiques recueillies par l’Observatoire pour l’égalité des genres du Centre de recherche, d’étude, de documentation et d’information sur la femme (CREDIF).

Le nombre de cas de violence verbale contre les femmes a atteint 3620 en 2018, année lors de laquelle le nombre de cas de violence physique a été de 3370 et ceux de violence sexuelle 511, a déclaré la spécialiste des statistiques sur le genre, Hela Ouali Malek, mercredi lors d’un séminaire organisé par le CREDIF pour présenter les résultats des statistiques fournies par le ministère de la Justice en 2018.

Les statistiques du ministère des Affaires sociales pour 2018 révèlent que 55 % des femmes suivies par le ministère sont victimes de violences psychologiques et physiques et que 32 % d’entre elles ont subi des « violences économiques et sexuelles », indique l’agence TAP.

La directrice générale du CREDIF, Najla Allani Bouhoula, a expliqué que l’Observatoire avait commencé à collecter des données depuis 2015 en partenariat avec le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), dans le cadre du programme Mousawet (égalité) financé par l’Union européenne.

مرصد النوع الإجتماعي وتكافؤ الفرص بين الجنسين بالكريديف يجني اليوم 38 مؤشرا خصوصيا لقياس تطورات العنف القائم على النوع…

Publiée par ‎Credif – كريديف‎ sur Jeudi 5 décembre 2019

Ce programme vise à collecter les indicateurs et à les analyser à partir des registres administratifs de cinq ministères, à savoir les ministères de la Femme, de la Santé, des Affaires sociales, de la Justice et de l’Intérieur. L’idée est de mettre en place une stratégie nationale permettant de définir des indicateurs spécifiques de la violence à l’égard des femmes.

La présentation des résultats de «La Mise en place d’une Stratégie Nationale de production des indicateurs des Violences Faites aux Femmes à partir des registres administratifs».#CREDIF #UNFPA #UE

Publiée par ‎Credif – كريديف‎ sur Jeudi 5 décembre 2019

Mme Allani Bouhoula a souligné qu’en 2016, le CREDIF avait organisé plusieurs sessions de formation et ateliers pour un certain nombre de représentants des cinq ministères concernés. La formation a porté sur « la manière de présenter et d’utiliser ces indicateurs », a-t-elle expliqué. La cheffe du CREDIF a par ailleurs assuré que le centre de recherche « continuera à soutenir l’établissement de ces indicateurs au cours de l’année 2020 et à superviser le travail de terrain ».

Avec TAP

A voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A ne pas manquer