Visite du chef de gouvernement Youssef Chahed en France: investissement, éducation et...

Visite du chef de gouvernement Youssef Chahed en France: investissement, éducation et transition démocratique

0
PARTAGER

Youssef Chahed sera en visite en France les 9 et 10 novembre 2016. Au cœur de cette visite, des sujets phares tels que l’investissement, l’éducation et la transition démocratique. Une rencontre a eu lieu mardi 08 novembre 2016 entre l’ambassadeur français Olivier Poivre d’Arvor et les journalistes qui accompagneront le chef du gouvernement en France. Youssef Chahed et Manuel Valls auront l’occasion de s’entretenir sur la Conférence internationale sur l’investissement qui se tiendra à Tunis les 29 et 30 novembre prochains. A ce propos, l’ambassadeur a témoigné du soutien de la France et de sa volonté à inciter de nombreux investisseurs français à venir s’établir en Tunisie et a assuré de son appui auprès des bailleurs de fonds étrangers. Il a d’ailleurs tenu à souligner qu’aucune entreprise française n’a quitté la Tunisie après la Révolution. Sur la question du tourisme, Olivier Poivre d’Arvor a annoncé que la France prévoit le lancement en mars 2017, d’une campagne promotionnelle pour encourager les touristes français à choisir la destination Tunisie. A cet égard, un événement gastronomique est d’ailleurs prévu prochainement en Tunisie et qui réunira chefs cuisiniers tunisiens et français. Deuxième sujet phare qui sera à l’ordre du jour de la visite du chef du gouvernement : l’éducation. Le ministre a mis en avant la nécessité de décentraliser l’enseignement de la langue française, notamment à travers la relocalisation des institutions françaises en Tunisie. La création de centres de formations dans des régions comme Bizerte, Gafsa, Djerba est prévue. Olivier Poivre d’Arvor a ajouté dans ce sens que la fondation « Alliance Française » mettra en place des centres culturels et de formation dans les régions intérieures. Youssef Chahed et Manuel Valls discuteront également de la mise en place d’une nouvelle fondation franco-tunisienne pour l’éducation, qui servira, selon l’ambassadeur français, à lever des fonds et à mobiliser les intervenants pour former des formateurs en langue française. Un institut franco-tunisien de formation sera également ouvert à Sfax pour former les jeunes aux petits métiers. Le troisième volet de la visite est relatif au troisième sujet phare : le soutien de la France à la transition démocratique en Tunisie. Ce soutien se traduira par un accompagnement dans le processus de décentralisation, mais également par l’appui à la réforme de l’administration et à la lutte contre la corruption.

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire