Vladimir Poutine reconnait les républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, établies...

Vladimir Poutine reconnait les républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, établies en Ukraine

0
PARTAGER

Le 18 février 2017, le président russe Vladimir Poutine a reconnu par un décret les passeports délivrés par les autorités rebelles de Donetsk et de Lougansk, ces derniers ont désormais le droit « d’entrer et de sortir de Russie sans visa ».

 

En effet, le décret stipule la reconnaissance des «papiers d’identité, diplômes scolaires ou professionnels, certificats de naissance, de décès (…) émis par les autorités en exercice dans les zones citées ». Elles « sont reconnus comme valables par la Russie». De même, il désigne les états rebelles par les termes républiques de Lougansk (LNR) et de Donetsk (DNR).

Le décret va encore plus loin en déclarant que «les citoyens ukrainiens et apatrides qui y résident» peuvent désormais «entrer en Russie et sortir de Russie sans visa» et cela à partir du 18 février 2017.

Par ailleurs, la loi mentionne l’aspect « temporaire » de ces mesures, jusqu’à trouver une issue politique basée sur les accords de « Minsk » signés il y a deux ans. La décision de Poutine a enchanté les rebelles, le dirigeant de la DNR, Alexandre Zakhartchenko n’a pas manqué de saluer en termes élogieux l’initiative russe dans un communiqué. A ce sujet, il a déclaré : «Si la Mère patrie (la Russie) soutient d’une voix aussi forte notre combat, cela signifie que notre combat est juste. Que nos morts ne sont pas morts en vain. Que nos espoirs sont justifiés».

Igor Plotniski, à la tête de la LNR, s’est quant à lui félicité de cette «preuve que (sa) république est un Etat» reconnu sur le plan international, du moins par la Russie : «Aujourd’hui, une nouvelle étape a été franchie pour la reconnaissance internationale de la souveraineté de notre république», en ajoutant comme pour confirmer sa loyauté que l’avenir de sa jeune république est «inextricablement lié à la Russie».

Concernant le timing de cette mesure, il coïncide avec la rencontre du président ukrainien Petro Porochenko avec le vice-président américain Mike Pence à Munich. Porochenko a saisi l’occasion pour dénoncer l’intrusion russe dans les affaires de l’Ukraine : «Il s’agit d’une nouvelle preuve de l’occupation russe et des violations par la Russie du droit international», tout en insistant sur la symbolique du moment choisi.

Rappelons enfin que 10 000 personnes ont perdu la vie depuis 2014 dans le conflit qui oppose l’armée ukrainienne aux rebelles prorusses. Les passeports, similaires à ceux de la Russie ont commencé à être distribués depuis mars 2016.  Avec le Brexit, la montée de la droite en France, aux Pays-Bas et en Allemagne, la reconnaissance de nouveaux Etats sur le territoire ukrainien, la carte géopolitique de l’Europe est-elle en train de changer ?

Pas de commentaires

Laisser un Commentaire